Data Centers

Casser les mythes à propos de l’externalisation des opérations et de la maintenance des data centers

L’externalisation des fonctions d’opération et de maintenance pour les installations critiques telles que les data centers est un recours courant et économique pour en assurer le rendement optimal. Les avantages de la sous-traitance d’un data center auprès d’une société à l’expertise avancée se traduisent notamment sous forme de gains de temps de disponibilité, de meilleure utilisation des capacités, de normes contrôlables des programmes, d’une durée de vie prolongée des actifs et d’une meilleure efficience énergétique.

Au moment d’envisager l’externalisation pour votre organisation, vous rencontrerez probablement certains mythes et idées fausses. Certains, bien que vrais dans des cas isolés, sont des aberrations statistiques. Le mythe apparaît lorsque les opposants à l’idée d’externalisation présentent le scénario le plus pessimiste comme étant le plus probable.

Examinons certains des mythes et des idées fausses les plus courants.

L’externalisation des fonctions d’O&M d’un data center est trop coûteuse

Au moment d’évaluer ce que cela leur coûterait, les clients comparent généralement le contrat de sous-traitance avec les coûts d’exploitation actuels de leur data center. À partir de ce seul exercice, la sous-traitance représentera souvent une économie. Mais il faut aussi prendre en considération certains facteurs afférents.

D’une part, un data center n’est pas statique, c’est un écosystème en constant changement. Il faut donc  tenir compte des changements de coût de la gestion directe  dans la durée et comparer cela à la souplesse et au modèle tarifaire de la proposition du sous-traitant. Au fil du temps, à mesure que les difficultés opérationnelles de l’environnement du data center se complexifient, les économies réalisées augmentent.

L’évitement des coûts, plutôt que leur réduction ou leur économie directe et immédiate, constitue souvent une incitation financière convaincante. Un sous-traitant dont l’expertise opérationnelle et les procédés de maintenance sont  supérieurs pourra par exemple prolonger la durée de vie de votre infrastructure de refroidissement, ce qui constituera une épargne significative.

Il faut aussi bien veiller à ne souscrire auprès d’un sous-traitant que les services dont on a besoin. Beaucoup ont tendance à grouper les services sous forme de forfaits, mais tout ne vous est pas forcément nécessaire. Votre sous-traitant doit être un partenaire d’affaires suffisamment flexible pour aligner avec vous ses services sur vos besoins actuels et futurs et vous aider à atteindre une réelle rentabilité.

Gardez aussi à l’esprit que si le coût est l’une des motivations incitant à la sous-traitance, ce n’est pas toujours la première. Les sociétés qui choisissent d’externaliser le font souvent par souci d’atteindre les objectifs de rendement, de conformité aux normes, par manque de savoir-faire interne, par manque d’efficacité des outils et des processus internes et par la nécessité de concentrer les ressources propres sur des objectifs commerciaux plus stratégiques. L’ensemble de ces facteurs ont une valeur commerciale qui doit trouver sa place dans l’équation.

L’externalisation limite la visibilité des opérations du data center

Il faut que votre partenaire sous-traitant fasse partie intégrante de votre équipe, et il doit à ce titre se montrer transparent. Le prestataire doit relever les indicateurs-clés de performance techniques et financiers et vous en faire le rapport à intervalle régulier convenu ensemble ou en temps réel. En outre, il doit être ouvert à vos idées concernant les feuilles de route des conditions de service, les prévisions budgétaires et les autres éléments d’une planification efficace. Il faut impérativement que le sous-traitant fournisse ou mobilise les outils et les systèmes existants qui permettront la circulation libre et ouverte des informations sur les performances d’exploitation du data center, ainsi que sur les siennes propres.

La sous-traitance entraîne une perte de contrôle du data center

La perte de contrôle peut notamment poser problème aux clients qui gèrent encore l’environnement du data center directement mais en sous-traitent certaines portions de la pile technologique, tels que l’espace blanc ou gris. Face à ce problème, l’essentiel est qu’un gestionnaire de programme, un dirigeant ou un chef de projet de votre équipe intègre directement celle du sous-traitant à des fins de conseil et orientation. Cela crée un lien entre l’équipe externe et le fonctionnement global de l’environnement du data center en vous laissant le contrôle.

La sous-traitance accroît le risque

Le sentiment d’un risque accru en matière de sécurité et de risque commercial peut être un obstacle important à la décision d’externaliser, mais c’est  l’un des soucis les plus faciles à dissiper pour les fournisseurs ayant à offrir des services robustes et éprouvés. Le fournisseur pourra directement recruter et embaucher à cette fin son propre personnel, au lieu de faire appel à un sous-traitant. Cela lui permet d’assurer une formation et une certification adéquates aux meilleures pratiques opérationnelles, à la conformité aux normes, aux technologies et aux processus. Il pourra aussi procéder pour tous les membres du personnel à une vérification d’antécédents correspondant aux critères du client lui-même, voire plus approfondie. En outre, le fait d’embaucher le personnel du client dans le cadre d’un accord de sous-traitance peut atténuer le sentiment de risque.

L’externalisation fait courir un risque à la réputation de ma marque

Comme la sécurité, la conformité et la protection de marque sont un sujet de préoccupation. Le risque pour la marque, ce sont les préjudices financiers et de réputation découlant d’un évènement ayant une incidence sur vos clients, comme une panne de data center. Le recours à la sous-traitance peut répondre à ce risque si vous négociez des accords sur le niveau de service (SLA) correspondant à votre degré de tolérance du risque relatif à la marque. S’il se produit au data center un évènement qui a un impact sur vos clients et qui entre dans le champ de contrôle du fournisseur sous-traitant, ce dernier doit être au moins aussi réactif et capable de résoudre le problème que vous. Le SLA peut stipuler le délai d’intervention et les niveaux de service exigés qui garantissent une réaction adéquate à ce type d’évènement.

Accédez au livre électronique « Éléments essentiels d’exploitation des installations des data centers »

La bonne gestion d’un data center est une entreprise complexe, ce n’est pas à la portée de tout le monde. Pour vous faire une idée de ce que cela demande, téléchargez gratuitement notre livre électronique (en anglais) « Éléments essentiels d’exploitation des installations des data centers ». Vous y découvrirez ce qu’il faut pour élaborer un bon programme de centre de données, et si vous possédez en interne les compétences pour vous en charger.

Auteur : Anthony DeSpirito
Article original : Lire en Anglais


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)