Un logement connecté avec la collection Ovalis, tout simplement

Comment l’appareillage et la connectivité unissent leurs forces pour répondre efficacement aux défis énergétiques ? Anne Bertrand, Architecte Solutions Logements et Bâtiments Résidentiels Connectés chez Schneider Electric, nous explique comment rendre le logement plus vertueux au travers de la connectivité, avec des produits intelligents et pensés pour faciliter la vie des habitants, tels que la nouvelle collection Ovalis.

Anne Bertrand, Architecte Solutions Logements et Bâtiments Résidentiels Connectés chez Schneider Electric
Anne Bertrand, Architecte Solutions Logements et Bâtiments Résidentiels Connectés chez Schneider Electric

Dans le contexte actuel, la connectivité apparaît comme une réponse essentielle pour faire face aux défis énergétiques. Pourriez-vous nous parler de la vision de Schneider Electric sur ce sujet ?

Effectivement, l’actualité de ces derniers mois nous a montré combien les solutions connectées pouvaient représenter une piste très intéressante pour réaliser des économies d’énergie. Comme l’ont expliqué nos dirigeants dans plusieurs entrevues menées depuis cet été dans différents médias, 90 % de la facture énergétique d’un logement est en réalité pilotable.

Lorsque l’on sait cela, on mesure à quel point il est important pour les logements neufs d’intégrer dès maintenant les solutions connectées. C’est le sens du message que nous essayons de faire passer actuellement, mais je tiens à souligner que Schneider Electric n’a pas attendu la crise pour se mobiliser – tant du point de vue de l’innovation technologique que de l’engagement environnemental – pour développer des solutions qui améliorent sensiblement la gestion de la consommation de l’énergie dans les logements.

C’est grâce à cette maturité que nous sommes en mesure aujourd’hui de proposer des solutions qui sont à la fois design, durables, pratiques, compétitives et efficaces en matière de gestion de l’énergie. Nous mettons aussi tout notre savoir-faire au service du confort des habitants : sans le confort, la maîtrise des consommations n’a plus de sens et les deux vont de pair. Nous voulons offrir aux particuliers la totale maîtrise de leurs usages électrifiés, pour qu’ils puissent gérer leur consommation d’énergie et faire de réelles économies, le tout sans perdre en confort et dans le respect de leur rythme de vie.

Quel intérêt y a-t-il pour les promoteurs immobiliers et pour leurs clients à bénéficier de solutions connectées directement dans l’appareillage ?

Aujourd’hui, notamment grâce au renouveau de la collection Ovalis, nous sommes en mesure de proposer aux promoteurs immobiliers des solutions d’appareillages connectés. C’est pour eux une façon simple et efficace de faire bénéficier à leurs (futurs) clients des nombreux atouts de la connectivité. L’enjeu, pour nous, est à la fois de répondre aux nouveaux usages et de simplifier la vie des habitants, tout en leur offrant plus de confort.

La collection Ovalis : la simplicité par excellence !

Les fonctionnalités connectées sont donc à la fois une façon de répondre aux attentes des clients (en matière de gestion de l’énergie notamment) et pour les professionnels de la promotion immobilière de valoriser leur bien.

La compatibilité de la collection Ovalis avec Wiser permet un pilotage pièce par pièce des lumières, des volets roulants, des chauffages et de certaines prises électriques. Cette technologie maximise véritablement l’impact en matière d’économie d’énergie. C’est notamment une excellente façon de contrôler les usages les plus énergivores dans le logement.

Pourriez-vous nous donner quelques exemples de la façon dont l’appareillage peut contribuer à répondre de façon efficace aux enjeux énergétiques contemporains grâce à la connectivité ?

Dans le cas de la collection Ovalis, les commandes connectées sont rendues possibles au fait qu’elles soient nativement connectées à Wiser Home. Cela permet aux habitants de piloter, d’un simple geste, tous les équipements de leur logement.

Il leur est par exemple ainsi possible de programmer la montée ou la descente des volets roulants de leurs logements à partir d’un scénario qu’ils auront eux-mêmes choisi. On le sait désormais : les volets roulants sont un sujet très important en matière d’économie d’énergie. Ils permettent de protéger le logement de la chaleur en été, et de l’isoler du froid en hiver. On peut donc ainsi tout à fait imaginer un scénario estival dans lequel les volets roulants se baissent aux heures chaudes et se relèvent quand la température extérieure descend. C’est une façon très efficace de contribuer au confort thermique du logement et aux économies d’énergies. En hiver, on pourrait concevoir un scénario qui associe gestion des volets roulants et du chauffage, pour maximiser l’apport de la chaleur naturelle du soleil, tout en minimisant le recours au chauffage.

Toujours grâce aux références d’interrupteurs connectés du nouvel Ovalis, il est possible de commander les BSO (pour « Brise Soleil Orientable ») monomoteurs. Les BSO, tout comme les volets roulants, sont intéressants pour contrôler le flux de lumière du soleil qu’on laisse pénétrer – ou pas – dans son logement. Cette maîtrise entraîne mécaniquement une meilleure gestion de la température intérieure dans le logement.

Un autre exemple très concret, toujours dans une optique d’économie d’énergie, est la gestion des éclairages. Avec un appareillage connecté comme celui proposé dans la collection Ovalis, les habitants peuvent faire varier leur éclairage en fonction de leurs besoins et ainsi mécaniquement réduire leur consommation. Ils ne consomment que lorsqu’ils en ont véritablement la nécessité grâce à des scénarios adaptés à leur rythme de vie.

Enfin, du côté des prises, le nouvel Ovalis permet l’ajout de prises de courant avec remontée de consommation, ce qui est très efficace pour identifier les points les plus énergivores du logement. Une fois ces points identifiés, cela ouvre la possibilité pour l’usager de travailler directement sur la cause de la surconsommation. On peut ainsi imaginer que grâce à une prise avec remontée de consommation, un usager prenne conscience de la surconsommation de son frigidaire. Il peut ainsi s’interroger sur l’état de son appareil, revoir son utilisation ou décider d’opter pour un modèle plus performant.

Même si notre échange aujourd’hui concerne la construction neuve, je trouve important de souligner que, tout comme les collections Odace et Unica, Ovalis pourra être utilisé dans le cadre de travaux de rénovation, directement en remplacement d’un ancien interrupteur.

Pourriez-vous nous parler aussi des autres solutions connectées (hors appareillage) qui vous semblent fructueuses pour faire des économies d’énergies dans un logement neuf ?

Ma réponse sera en phase avec ce qui a aujourd’hui la préférence des promoteurs immobiliers : le thermostat connecté. C’est en effet bien souvent ce dispositif connecté qu’ils proposent en premier dans leurs programmes.

C’est un choix très judicieux, puisque les thermostats connectés offrent de nombreuses opportunités pour mieux gérer sa consommation énergétique. Le chauffage étant, comme vous le savez, l’un des pôles principaux de consommation d’énergie, mieux le gérer est une façon très efficace de faire des économies.

Les thermostats connectés permettent de faire un suivi de la consommation énergétique du logement et de programmer le chauffage en fonction de son mode de vie et des spécificités du bâti. Dans le cas où un logement est très bien isolé, une seule heure de chauffe peut suffire avant le retour des habitants chez eux (dans l’hypothèse d’une programmation calée sur leur emploi du temps). Cet argument fonctionne aussi avec la prise en compte des paramètres météorologiques, qui permettent une gestion très fine des temps d’allumage du chauffage, en fonction de la température extérieure. Quand les occupants partent en vacances, ils peuvent aussi gérer leur chauffage à distance, pour l’éteindre en cas d’oubli au moment du départ (ou le mettre hors gel) et le relancer quelques heures avant leur retour.

Quelle perception avez-vous de la maturité du marché de la promotion immobilière et résidentielle sur cette question de la connectivité ?

Le marché de la promotion immobilière s’est déjà positionné sur des programmes intégrants des solutions connectées depuis plusieurs années. Cette transition s’est faite à la fois par envie d’innover, par volonté de mieux valoriser leur offre et par souci du confort de leurs clients. J’ai le sentiment que la promotion immobilière reste très curieuse à ce propos. Dans le contexte actuel de tension autour des questions énergétiques, la maîtrise de la consommation énergétique est devenue plus que jamais le sujet incontournable.

La technicité du sujet ou les questionnements sur la compatibilité des offres peuvent parfois susciter des interrogations légitimes de la part des promoteurs immobiliers. Mais le fait que des fabricants comme Schneider Electric arrivent sur le marché avec des solutions rapides, fiables, simples d’utilisation et faciles à mettre en œuvre joue beaucoup pour les rassurer. J’ai le sentiment qu’on atteint un début de maturité : le sujet est aujourd’hui bien connu des promoteurs immobiliers et rares sont les programmes qui sortent sans intégrer de solutions connectées.

Pour continuer à démystifier la connectivité, pourriez-vous nous parler un peu d’interopérabilité ? Est-elle encore un défi en matière de connectivité ?

Il existe aujourd’hui une grande variété de solutions connectées, qui modifient en profondeur les usages. Je pense par exemple aux assistants vocaux, qui sont désormais disponibles à faible coût et qui permettent aux habitants de commander verbalement les éléments connectés de la maison (comme nous le proposons avec Wiser Home). Ce type d’innovations ouvre des perspectives enthousiasmantes, qui rendent l’ensemble des points électrifiés communicables. En parallèle, les solutions connectées simples, comme celle consistant à pouvoir « endormir » sa maison grâce à un seul interrupteur, continuent d’exister. Les défis de l’interopérabilité évoluent donc au gré des innovations qui font leur apparition dans les logements.

C’est dans ce contexte que Matter a vu le jour. Matter est un protocole qui vise à simplifier l’installation des objets connectés grâce à un standard de communication universel. Nous connaissons depuis cet automne les caractéristiques de ce protocole (qui sont émis par la Connectivity Standards Alliance, l’organisme en charge de son développement). Matter va donc bientôt être une réalité ce qui est très rassurant pour les promoteurs immobiliers, puisque toutes les solutions connectées qu’ils souhaiteront offrir à leurs clients seront interopérables.

Quel futur voyez-vous à l’appareillage connecté et aux solutions connectées au sein de la promotion immobilière ?

La connectivité est déjà une réalité dans la plupart des logements. Au regard des enjeux actuels, notamment en ce qui concerne la gestion de l’énergie, je n’ai aucun doute sur le fait que cette présence va se renforcer.

Appareillage, chauffage, pilotage : à tous les niveaux, les solutions connectées répondent aux nouveaux besoins et aux nouveaux usages des habitants. Tous aspirent en effet à plus de confort et à une meilleure gestion de leurs dépenses énergétiques. Sur ces points, les solutions connectées sont incontournables.

Nous ne l’avons pas évoqué, mais l’appareillage connecté offre aussi des réponses très intéressantes si l’on parle de sécurité. Nous voyons de plus en plus de promoteurs proposer des lumières connectées pour les occupants, afin de pouvoir facilement simuler leur présence.

Nous sommes entrés dans une ère où la connectivité ne relève plus seulement du futur de la promotion immobilière, mais bien de son présent. Notre objectif est désormais de continuer à innover, dans le souci constant des défis environnementaux contemporains.

Collection Ovalis, cliquez pour demander votre échantillon gratuit.

Ajouter un commentaire

Tous les champs sont requis.

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.