Résidentiel

Entrevue avec Louis Ledrich

Louis Ledrich est installateur Wiser. Après un BTS domotique chez Schneider Electric, il a habité 5 ans à Cannes où il avait une société de domotique et, il y a 3 ans, il est revenu s’installer dans la région Messine où il a ouvert une société d’électricité, de domotique et de sécurité. Dans cette entrevue 100 % entre pros, il nous explique comment et avec quels arguments il aborde la question de la connectivité et des solutions dérivées avec ses clients à l’arrivée des beaux jours.

Découvrez le témoignage de Louis Ledrich, installateur Wiser

Voyez-vous émerger de nouveaux usages à la faveur de la période estivale ?

 

Pour la période estivale, le cambriolage arrive en tête (avec des demandes pour la pose d’alarmes), suivi de près par la gestion du chauffage et de la climatisation à distance, qui permet de mesurer sa consommation, une véritable préoccupation en ce moment avec la hausse des prix de l’énergie. Nous installons également des scénarios spécialisés. Par exemple, lorsque le client arrive chez lui, la climatisation ainsi que la lumière extérieure se lancent automatiquement.

Je parle aussi beaucoup avec mes clients de la gestion des volets, dans une optique de protection thermique. On peut ainsi décider qu’à partir d’un certain seuil de température les volets se ferment pour protéger de la chaleur et que, au contraire, ils s’ouvrent le matin tôt pour faire entrer la fraîcheur. La gestion des ouvrants s’impose vraiment comme un sujet majeur.

En été, mes clients sont aussi demandeurs de solutions d’éclairage pour leur jardin (éclairages indirects pour le mettre en valeur ou création de cheminements lumineux).

Depuis la crise sanitaire et la démocratisation du télétravail, j’ai aussi des clients qui me demandent des répéteurs Wi-Fi pour pouvoir travailler depuis l’extérieur sans perdre en productivité. Nous pouvons aussi recréer un réseau entier dans la maison qui permet d’éviter d’avoir des coupures de Wi-Fi lorsqu’on passe d’une borne à une autre en faisant ce qu’on appelle un « rooming ».

Quand on parle de maisons connectées, le Wi-Fi est un point crucial étant donné que c’est par là que les informations sont données et reçues (à partir de votre smartphone). Donc dès que nous pouvons passer en filaire nous le faisons, sinon nous installons des répéteurs Wi-Fi, ce qui permet d’améliorer la connectivité à condition d’avoir un bon débit.

 

Est-ce que c’est vous qui lancez la discussion avec vos clients sur ses sujets estivaux ou c’est eux qui vous en parlent ?

 

Cela dépend du type de client. Certains nous contactent directement pour une demande spécifique. D’autres nous contactent pour un dépannage électrique et ensuite la force commerciale nous fait faire de nouvelles propositions en termes d’alarme ou de maison connectée. Ce n’est donc pas forcément toujours quelque chose qu’ils veulent de base. Mais avec l’argumentation commerciale et notre showroom, nous arrivons à les faire passer d’une maison standard à une maison connectée en leur montrant les avantages.

 

Quels sont les arguments qui arrivent à convaincre vos clients de passer à une maison connectée ?

 

En deux mots : amélioration du confort et de la sécurité.

J’explique aussi qu’il s’agit de solutions évolutives qui ne vont donc pas s’arrêter du jour au lendemain, ou qui seront figées pour certaines applications. Les gammes évoluent toujours et on peut donc rajouter de nouveaux produits ou des mises à jour sur des produits actuels pour pouvoir justement continuer à avoir une bonne connectivité, dans l’air du temps.

 

Vos clients connaissent-ils les solutions connectées ou devez-vous leur expliquer ce dont il s’agit ?

 

Il y a ceux qui ne connaissent pas ou ceux qui ont eu une mauvaise expérience.

La domotique doit être faite de A à Z, de façon à tout pouvoir piloter.

Ouvrir son portail à distance c’est peut-être de la domotique, mais pour moi c’est plus de l’électricité améliorée.

 

Quels sont les freins pour vos clients et qu’est-ce qui les rassure ?

 

Ils ont toujours bien sûr peur que leur installation tombe en panne.

Je leur réponds que tout est connecté, même dans leur voiture : tout est relié, tout est électronique.

Les solutions connectées sont donc conçues pour durer et pour que, en cas de panne, une réparation soit possible sans difficulté.

Je leur explique aussi que nous travaillons avec du matériel professionnel qui permet justement de répondre à ces besoins. Ça peut bien évidemment tomber en panne, mais ce sont des professionnels qui viennent installer intelligemment ces produits.

 

Est-ce que le fait que les solutions soient des Schneider Electric est un argument pour les rassurer ?

 

Totalement. Schneider Electric est l’un des leaders mondiaux et c’est en plus une société française avec des produits conçus ici. J’aime le mettre en avant et ça aide.

 

Quelles sont les solutions connectées les plus faciles à recommander à des clients qui n’ont pas encore franchi le pas ?

 

Ce sont les solutions de chauffage et le fait de remplacer un thermostat classique filaire par un thermostat connecté et ainsi avoir la gestion de leur chauffage totalement à distance.

C’est plus simple parce que tout le monde s’en sert et tout le monde reçoit une facture d’énergie trimestrielle en se disant que c’est trop cher.

Le fait d’attaquer le client avec un thermostat entraîne la vente d’un boîtier Wiser. Une fois qu’il l’a, nous sommes en quelque sort « mariés » à lui et nous pouvons lui proposer plus de solutions, comme des contacts de portes ou encore un éclairage connecté. Au fur et à mesure, nous pourrons ajouter sur l’installation actuelle des éléments connectés. C’est donc plus simple pour eux de commencer par le chauffage, pour qu’ils se rendent compte des avantages des équipements connectés.

 

Y a-t-il des produits plutôt destinés aux connaisseurs, plus niche ?

 

L’avantage de la domotique c’est d’éviter d’avoir une complication de la gestion. Lorsque que nous faisons un scénario, au lieu d’avoir 10 circuits d’éclairages extérieurs, tout est disponible sur l’application, les scénarios sont prêts et peuvent être lancés de manière automatique. Mais ils peuvent aussi être lancés de manière individuelle.

Le but est donc de simplifier l’utilisation de sa maison.

Ce sera effectivement plus facile pour un initié de comprendre, mais l’idée c’est de le rendre simple également pour le non initié.

 

Quels sont pour vous les prochains best-sellers estivaux pour les solutions connectées ?

 

Les simulateurs de présence, qui permettent de créer des automatismes plus avancés qu’un simple programmateur de prise. Avec les lumières qui s’allument à différents horaires en fonction du jour de la semaine pour mieux simuler une présence. La même chose est aussi possible pour les volets. On peut mettre des interrupteurs de volets roulants connectés, ce sont des solutions simples à mettre en place et qui ont un impact important sur le confort estival des habitants. Avec l’augmentation des pics de chaleurs et les nouvelles réglementations environnementales, ces solutions sont appelées à se développer sans aucun doute !

 

Louis Ledrich est Installateur Wiser depuis un an et demi, il vous partage son expérience en tant que membre du programme en vidéo !

Découvrez l'interview de Louis Ledrich, installateur Wiser Pour devenir installateur Wiser vous aussi, inscrivez-vous ici

Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)