Résidentiel

Matériaux et innovation : Interview de Frédéric Beuvry, SVP Industrial Design and Ergonomics

Le nouveau monde exige que la durabilité et l’innovation aillent de pair pour aider les consommateurs à optimiser leur environnement. Rencontrons Frederic Beuvry (Senior Vice President – Industrial Design & Ergonomics chez Schneider Electric) pour comprendre comment Schneider est à la pointe de l’innovation matérielle, et pourquoi cela a suscité l’enthousiasme de l’ensemble des constructeurs de maisons, des architectes, des décorateurs d’intérieur et des consommateurs.

Q&R avec Frederic Beuvry, SVP Industrial Design and Ergonomics :

Quel regard vos équipes portent-elles sur l’innovation matérielle ?

Lorsque nous examinons les couleurs et les nouveaux matériaux à notre disposition, nous cherchons à éviter tout effet de mode : les appareils que nous concevons doivent durer au minimum dix ans. Cela implique que leurs couleurs et leurs matériaux ne doivent jamais être démodés. Nous devons avant tout garantir que la fiabilité, la robustesse et l’esthétisme de nos produits soient intemporels. Notre mission : faire durer l’innovation !

De l’Inde à la Chine, en passant par les États-Unis ou encore l’Australie, comment est-ce que les studios du monde entier anticipent l’innovation matérielle ?

Ils le font de manière très différente ! Chaque culture a ses propres habitudes et rituels en ce qui concerne les objets. Les innovations incarnent des formes et des ergonomies distinctes en fonction du marché. L’état d’esprit dans lequel les designers conçoivent de nouveaux produits est très différent en Australie et en Chine ; les interrupteurs sont petits en Australie alors qu’ils ont toujours été très grands en Chine. En Allemagne, les interrupteurs doivent toujours être carrés. Nous avons essayé d’adopter d’autres approches par le passé : afin d’essayer de casser les codes, le designer allemand Konstantin Grcic a conçu un interrupteur circulaire contenu par un cercle plus grand. Plusieurs prix de design ont récompensé notre travail, mais nous n’en avons vendu aucun. Les designers ont accueilli notre travail avec enthousiasme, mais pas les consommateurs !

Nouvelles technologies, impression 3D, biomimétisme, quelles sont les innovations qui attirent votre attention ?

Schneider Electric est une entreprise fondée et dirigée par des ingénieurs : notre mission est de simplifier l’installation et l’utilisation de nos produits, et ce, en nous souciant des électriciens tout autant que de nos clients finaux. Aujourd’hui, les innovations sont autant portées par l’équipe de conception qui bouscule les habitudes que par la révolution numérique : nous devons traduire les algorithmes en applications faciles à utiliser et associer des QR codes à des systèmes simplifiés. Tout doit aussi être aussi intuitif que possible et les designers nous aident à atteindre cet objectif.

Et qu’en est-il de la durabilité ? Il s’agit d’un domaine dans lequel il est toujours possible d’innover n’est-ce pas ?

Bien sûr ! En matière de développement durable, les innovations sont au premier plan : l’objectif étant de créer un meilleur environnement personnel et professionnel. Nous avons notamment passé en revue tous les emballages de Schneider Electric et cherché des solutions pour utiliser moins de matières premières, supprimer les emballages plastiques et les remplacer par des emballages recyclables. Les objectifs à long terme en matière de durabilité font partie de la réalité de Schneider Electric. Ils soulèvent néanmoins des questions complexes : comment isoler au mieux les appareils électriques de l’eau sans utiliser de plastique ? Comment supprimer notre impact environnemental tout en protégeant le consommateur ? Nous ne pouvons pas faire de choix, nous devons impérativement trouver des solutions répondant à ces deux problématiques. Une fois trouvées, nous devons les implémenter dans le monde entier ; cela génère des nouveaux problèmes de logistique et de production.

Pouvez-vous citer une innovation récente en matière de design dont la portée vous a surpris ?

Oui ! Un petit levier de déclenchement est présent sur chaque disjoncteur. Il sert à réenclencher celui-ci. Lorsqu’une coupure de courant plonge dans le noir l’usine dans laquelle vous vous trouvez et que des centaines de disjoncteurs sont alignés, la question que vous vous posez est : « comment faire pour identifier rapidement le disjoncteur qui pose problème ? » Nos ingénieurs et designers ont travaillé dur pour trouver une solution à base de LED, mais celle-ci s’est avérée trop encombrante et trop coûteuse (environ 45 euros). Un jour, alors que je mangeais un burger avec l’équipe de Boston, un des designers m’a lancé une balle rebondissante. La balle s’est illuminée en touchant le sol. Nous avions trouvé notre moteur d’innovation : nous avons développé une technologie similaire et l’avons appliquée au disjoncteur. Brevetée mondialement, cette technologie nous permet de proposer cette nouvelle fonction pour 1,2 dollar !

Comment est-ce que l’on s’y prend pour concevoir des appareils qui s’adaptent à différents modes de vie et à différentes habitudes culturelles ?

Le choix du style et des matériaux est essentiel. Aujourd’hui, le rayon robinets de n’importe quel magasin de matériels est dix fois plus fourni qu’il ne l’était au cours des deux dernières décennies. On peut choisir la finition, la couleur, la forme et d’innombrables options. Certains s’illuminent même. Aujourd’hui, lorsqu’ils achètent des appareils du quotidien (des robinets, des interrupteurs, des poignées de porte, des radiateurs), les consommateurs arrêtent leurs choix sur des produits qui font écho à leur style de vie. Chez Schneider Electric, nous proposons une large gamme d’interrupteurs. Leur couleur, leur style, leur forme, leur dimension, leur texture et finition varient pour répondre aux besoins de clients exigeants, et ce, que nos clients préfèrent opter pour un style industriel, rétro, pop ou minimaliste !

Pour Unica System, vous avez trouvé une façon unique d’appliquer un tissu Kvadrat sur une base en aluminium, comment avez-vous procédé ?

Nous nous sommes inspirés du travail de Vitra, le studio qui a remodelé nos bureaux à Paris. Nous voulions dissimuler au maximum nos appareils et les faire ressembler aux meubles Vitra afin de créer un environnement de travail plus élégant. Le service marketing a approuvé l’idée, mais n’est pas parvenu à l’implémenter. Un jour, en regardant une émission de télévision, j’ai vu un fournisseur de châssis de fenêtres coller une surface en faux bois sur une base en aluminium. C’était la technique que je cherchais. Nous avons contacté ce fournisseur et sommes parvenus à coller de magnifiques textiles Kvadrat sur nos appareils en aluminium. Nous venions d’innover ! [Plus d’informations à propos du système Unica System]

« Simplicité, cohérence et esthétique », comment est-ce que la devise du groupe reflète votre travail quotidien ?

Notre objectif est de rendre le quotidien agréable et d’innover constamment pour proposer de nouveaux services. Nous nous intéressons à la façon dont les gens vivent et veulent vivre et cherchons constamment à proposer des solutions simples et créatives. Il est également capital que nous restions proches des électriciens et des utilisateurs finaux. Au quotidien, notre mission est de trouver des solutions simples pour répondre aux personnes qui recherchent à la fois la créativité et l’esthétisme.

Vous collaborez avec d’innombrables designers de talent pour concevoir de nouveaux produits (Normal Studio, Jasper Morrison, 5.5, Delolindo). Comment les choisissez-vous et comment les briefez-vous ?

Nous travaillons avec ceux dont le travail attire notre attention : je suis passionné de design et j’adore rencontrer ceux qui se cachent derrière des innovations intelligentes. Le design industriel n’existe pas : il existe de bons designers qui trouvent des solutions intelligentes. Je choisis de collaborer avec un designer parce qu’une de ses créations ou sa manière de penser me plait. Prenons l’exemple de Jasper Morisson, il est capable de travailler sur plusieurs projets de manière simultanée : il peut concevoir une pièce de collection pour la galerie kreo en même temps qu’un appareil pour la branche danoise de Schneider Electric qui se vendra plus de 20 millions de fois. C’est le style de son travail qui m’a incité à faire appel à lui. J’ai insisté pour qu’il adopte son approche hors norme et conçoive un produit intemporel et minimaliste.

Lorsque je sélectionne un designer, je garde à l’esprit les besoins et la culture des consommateurs du marché cible. Un bon designer saura les mettre en valeur ou les renforcer. Je garde toujours à l’esprit un principe clé : associer ce qui fonctionne ensemble.

Quel est l’impact de l’innovation sur le design et le design d’intérieur ?

Chez Schneider Electric, nous incitons nos équipes de designers à trouver des solutions et à innover. Cela nous pousse à nous adapter en permanence et à constamment lancer de nouveaux produits. Cette stratégie orientée vers le lancement de nouveaux produits et les avancées techniques est un repère pour les designers : elle les guide pour innover davantage, concevoir de nouveaux appareils, et tester de nouveaux matériaux. Chez Schneider Electric, l’innovation matérielle aide les designers à innover : c’est une stratégie gagnant-gagnant.

Découvrez encore plus d’idées et d’inspiration en nous suivant sur nos réseaux sociaux et en consultant notre site Web

Twitter Frederic Beuvry, SVP Industrial Design and Ergonomics on LinkedIN

Traduit de MATERIAL INNOVATION: Interview with Frédéric Beuvry, Senior Vice President Industrial Design & Ergonomics


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)