Industrie

PowerTag Rope : une première pour une surveillance de l’énergie

Recticel_Site Bourges

Recticel_Sebastien-Devol-Recticel-Insulation-profilSpécialisé dans la fabrication d’isolation à base de mousse polyuréthane pour la rénovation thermique du bâtiment, le groupe Recticel est lui aussi préoccupé par sa propre empreinte carbone et a lancé un plan mondial de développement durable. C’est dans ce cadre que Sébastien Devol, Responsable Sécurité et Environnement de l’usine Recticel à Bourges, a sollicité l’entreprise Ménage Electricité à Blois et Schneider Electric. La difficulté principale ? Ne pas gêner la production de l’usine. Comment ? Avec le tout nouveau PowerTag Rope. Explication.

« Pour tout plan d’économie, il convient de collecter des informations et de les analyser, affirme Sébastier Devol, et nous disposions justement d’une solution de monitoring depuis la construction de l’usine en 2012, mais elle avait atteint ses limites après 8 ans d’exploitation. » Pour obtenir des suivis exploitables à l’échelle de toute l’usine, l’objectif était donc d’étendre la surveillance des différents départs électriques du site de production et d’ajouter un relevé des consommations Recticelde gaz. Soit, en tout, pas moins de 40 points à monitorer ! Sébastien Devol a dans cette perspective interrogé plusieurs entreprises, dont Ménage Electricité, à la recherche d’innovations pour lui permettre d’agir sur l’efficacité énergétique en optimisant les machines et en changeant les comportements des opérateurs. « L’ancienne installation était de la marque Schneider Electric, rapporte Jérôme Berlu, Chargé d’affaires chez Ménage Electricité. Le fait de pouvoir reprendre les unités de contrôle micrologic E de la marque dans l’usine avec la nouvelle solution représentait un plus. » Jérôme Berlu a choisi de proposer le concentrateur et enregistreur de données énergétiques Com’X 510. Ménage électricité avait l’expérience de cette solution puisque l’entreprise l’utilise sur son propre site ! Jérôme Berlu a sollicité Fabien Lelong, son commercial Schneider Electric, pour présenter ensemble le Com’X 510. « Cette approche commune nous a séduit, se souvient Sébastien Devol. Fabien Lelong ne s’est pas contenté de promouvoir la solution et d’exposer ses atouts. Il a aussi évoqué l’aspect exploitation des données et la simplicité de la visualisation. C’est ce qui nous intéressait. »

Monitorer sans immobiliser l’usine avec le PowerTag Rope

Surtout, le Responsable Sécurité et Environnement de l’usine Recticel à Bourges a été totalement convaincu par la facilité d’installation de l’architecture électrique personnalisée Schneider Electric et par le temps d’immobilisation de l’usine minime pour la mise en place. « Le groupe Schneider Electric vient de lancer des mini-capteurs de mesure PowerTag, notamment ceux dotés d’un tore souple qui ne prend pas de place et dont l’autre partie se clique directement sur le rail DIN. Ils présentent aussi les atouts de communiquer sans fil vers une passerelle et de permettre une remise sous tension immédiate, rapporte Fabien Lelong. Grâce à ce PowerTag Rope, on peut très facilement intégrer un monitoring intelligent dans un tableau électrique existant, alors qu’il est en fonctionnement ! » Le problème, c’était que la solution n’était pas encore commercialisée en France lors du projet chez Recticel. C’était sans compter sur la forte mobilisation des équipes du groupe à l’échelle monde qui ont mis à disposition 30 PowerTag Rope à tore souple pour Schneider Electric France et ainsi satisfait les besoins du client Recticel. Résultat : l’installation s’est parfaitement bien passée et sans encombre, à la faveur d’un arrêt programmé de l’usine le temps d’une maintenance au cours du mois de novembre 2020. « Il est encore un peu tôt pour constater de réelles économies d’énergie, souligne Sébastien Devol. RecticelMais en 2 mois seulement d’exploitation, le suivi des consommations d’énergie a confirmé des pistes d’actions pour améliorer l’efficacité énergétique sur notre site et il en a révélé des nouvelles. Il a aussi conduit à mieux comprendre les dépenses d’électricité du week-end, alors que la production était en pause, ou à optimiser les phases d’arrêt des machines et de redémarrage sans trop consommer d’électricité. » Les informations collectées ont déjà permis à Recticel de construire un plan d’actions. Elles permettent de chiffrer leurs actions d’efficacité énergétique, traquent les oublis d’éclairage dans l’atelier quand tout le monde est parti… « Cela se voit immédiatement, conclut Sébastien Devol. Les courbes montrent clairement ce que ces oublis nous coûtent. Nous pouvons ainsi faire de la pédagogie positive auprès de nos collaborateurs et initier des changements de comportements. C’est une démarche extrêmement positive et efficace dans le sens du Développement Durable ! »


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)