Industrie

Ventilation connectée ClimaSys SVS : ce qui va changer dans vos installations

Nous sommes déjà tous tombés sur un aspirateur en panne car le filtre est complètement encrassé et bouché, n’est-ce pas ?

En fin de compte, le résultat est un aspirateur qui surchauffe, bruyant, avec une performance et une efficacité énergétique très basse, et ainsi de suite.  Maintenant, imaginez que vous multipliez ces effets indésirables par 100, soit le nombre moyen de ventilateurs sur un site industriel de taille classique. Cela montre clairement pourquoi le renouvellement régulier des filtres, notamment dans les sites de grande taille, est une opération de maintenance conséquente.

Schéma

Lorsque le remplacement des filtres est fait correctement et que tout fonctionne comme prévu, l’air extérieur est filtré et le système de refroidissement est efficace. Ainsi, les équipements électriques et électroniques installés à l’intérieur d’un bâtiment ou d’une enveloppe sont maintenus à une température appropriée pour fonctionner: en dessous des 30º C.

Alors, que risquez-vous en ne remplaçant pas vos filtres à temps ? Avoir des filtres complètement encrassés et bouchés et un cercle vicieux de conséquences graves pour vos installations.

Un filtre complètement bouché, encrassé à 100%, implique que le ventilateur fonctionne dans des conditions très défavorables. Ses performances seront réduites jusqu’à 20% de sa capacité nominale, c’est-à-dire qu’il déplacera seulement 1/5ème de l’air qu’il devrait normalement.

En même temps, les équipements installés dans le tableau électrique vont continuer à générer de la chaleur, qui combinée avec une circulation d’air très limitée, peuvent entraîner une augmentation dramatique de la température à l’intérieur de l’enveloppe. Si la température dépasse 50º C, les équipements risquent d’être impactés par des dysfonctionnement électroniques ou même une panne technique.  Chacune de ces situations, et plus particulièrement l’arrêt technique, peut avoir des conséquences très graves sur la continuité du processus de production.

 

 

Un filtre encrassé provoque une augmentation soudaine de la température dans l’enveloppe et est la cause de dysfonctionnements, points chauds ou même pannes techniques des équipements.

Toutefois, il existe bien d’autres problèmes associés à l’encrassement des filtres.

Sont inclus :

  • Problèmes dus à des particules de poussière conductrices comme le carbone, nickel, fer, etc. Cela est causé directement par un mauvais fonctionnement du filtre qui ne retient pas de telles particules contenues dans l’air extérieur entrant dans l’enveloppe.
  • Difficultés avec les composants mobiles à l’intérieur de l’enveloppe tels que les ventilateurs internes. Ces éléments seront affectés par l’entrée de particules, causant des problèmes de performance.
  • La durée de vie utile des équipements à l’intérieur sera limitée par leur exposition à des températures trop haute.
  • L’enveloppe sera dans un état de sous-performance à cause d’une ventilation inefficace.

Les caractéristiques de la solution idéale

Voici donc les problèmes qui peuvent résulter d’un mauvais entretien des filtres et de votre système de ventilation en général. Quelle est donc la solution ?

Idéalement, la solution doit intervenir sur les parties les plus sensibles du ventilateur d’une enveloppe. Comme souligné précédemment, cela implique les exigences suivantes :

  1. Un moyen de déterminer automatiquement le niveau d’encrassement du filtre et la température de l’air circulant au travers du filtre.
  2. Un moyen d’ajuster la rotation du ventilateur à la vitesse souhaitée via un contrôleur.
  3. Une méthode pour mesurer et contrôler l’état de fiabilité du ventilateur ainsi que d’autres facteurs de maintenance préventive.

La première exigence – déterminer le niveau d’encrassement d’un filtre – est à la base de la solution. Dès son l’installation, le filtre commence à accumuler des impuretés. Au bout d’un certain temps, en fonction de l’environnement industriel, il va devenir suffisamment encrassé pour nécessiter un remplacement. La solution optimale doit donc comporter des capteurs qui alertent, au-delà d’un certain seuil d’encrassement fixé par l’utilisateur, du besoin de remplacer le filtre.

La seconde exigence – ajuster la vitesse de rotation du ventilateur – repose sur un contrôle du flux d’air circulant.  Cela garantit le contrôle de la température appropriée dans l’enveloppe, l’objectif principal de la solution. Combiné avec la mesure des données de température du ventilateur, cela permet de détecter les problèmes mineurs du ventilateur avant qu’ils ne deviennent plus conséquents et dramatiques pour les composants installés à l’intérieur.

Enfin, en associant ces mesures avec des algorithmes avancés, un système de contrôle pourra prédire :

  • la durée de vie actuelle et restante d’un ventilateur,
  • la période optimale pour remplacer le prochain filtre,

Une telle solution va minimiser le désagrément causé par le remplacement des filtres, prolonger la durée de vie des équipements et réduire la consommation énergétique.

Un exemple de solution

Le nouveau système connecté ClimaSys™ Smart Ventilation System (CSVS) proposé par Schneider Electric, équipé de Smart Filtres connectés avec capteurs d’encrassement est un exemple de solution idéale pour vos installations. Le système CSVS permet un contrôle total des fonctions de ventilation, y compris le pourcentage d’encrassement du filtre de 0% à 100%. L’ensemble de ce système est géré par le nouveau contrôleur FilterStat.

Pour plus d’informations, consultez la page dédiée.


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)