Gestion de l'énergie

Pour une performance et des économies d’énergie durables

Engager des actions d’efficacité énergétique pour améliorer la performance de son bâtiment et réaliser des économies d’énergie constitue une initiative profitable pour tout type d’entreprise. Mais comment conserver cette performance et entretenir ces économies dans le temps, avec un objectif de développement durable ? La réponse en adoptant une approche structurée décrite dans cet article.

Industrie, commerces, administrations, collectivités publiques… Partout dans le monde, toutes sortes d’entités ont adopté la norme internationale de gestion de l’énergie ISO 50001, pour atteindre leurs objectifs de développement durable. En 2018 déjà, une étude de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) affirmait que plus de 46 000 sites dans le monde étaient certifiés ISO 50001.

La norme ISO offre un cadre pour établir des stratégies, des objectifs et des process, qui placent une entité dans une démarche d’amélioration continue, basée sur une structure ″planifier-faire-agir-vérifier″. Cette approche nécessite de collecter des informations et d’utiliser des outils d’analyse adaptés pour déterminer où et comment l’énergie est utilisée, pour identifier les gisements d’économie, pour vérifier les performances au fur et à mesure que les actions sont entreprises, mais aussi pour définir et comparer le fonctionnement de l’entité avec des modèles de référence.

Avec la mise en place d’un système de gestion de l’énergie et d’outils, l’entité s’engage sur la voie d’amélioration en matière de performance énergétique. Je considère que ce parcours doit s’effectuer en trois étapes successives : une prise de conscience des consommations d’énergie, suivi d’une recherche d’amélioration et enfin une optimisation. Examinons chacune d’elles en détail.

PME

PME

1. Prendre conscience des consommations d’énergie

Commencez par vous poser quelques questions sur votre utilisation actuelle des fluides et utilités dans votre bâtiment : Combien dépensez-vous et comment cela se répartit-il pour l’électricité, le gaz et l’eau ? Qu’est-ce qui consomme le plus d’énergie dans votre installation ? Les process, vos équipements, ou les charges électriques ? Existe-t-il des possibilités de réduire la consommation d’énergie ?

Pour obtenir les réponses à ces questions, impliquez vos collaborateurs. Ensemble, vous pouvez consulter les factures de fournisseurs d’énergies et d’eau, ainsi que les profils de charge de vos installations. Vous pourrez ainsi progresser rapidement sur vos performances énergétiques, en général avec de bons résultats sur la durée.

Vos factures d’électricité, de gaz et d’eau vous renseignent sur vos consommations mensuelles, les excédents d’utilisation et les pénalités liées au facteur de puissance. Vous pouvez également accéder à votre profil de demande électrique, quart d’heure par quart d’heure, pour l’analyser et repérer ainsi les activités à l’origine de vos charges de pointe. Vous pourriez même identifier des erreurs de facturation susceptibles de vous coûter des dizaines de milliers d’euros, si vous exploitez une grosse usine.

Un audit énergétique peut vous faire bénéficier d’un soutien consultatif à cette étape, si vous ne disposez pas d’expertise en interne. Les audits énergétiques peuvent aller du plus simple au plus complet, mais la plupart comprennent une analyse des factures d’énergies et des profils de charge, une inspection des systèmes énergétiques de votre installation et des vérifications ponctuelles de la mesure de l’énergie. Vous obtiendrez alors un rapport d’audit avec des recommandations pour améliorer votre installation et l’identification des différentes parties prenantes, jusqu’à l’élaboration de votre plan de gestion de l’énergie. 

Power Operation

Power Operation

2. Agir pour l’amélioration de la performance énergétique

L’étape suivante consiste à fixer les principes de base, en adoptant des mesures simples pour réduire la consommation d’énergie.

Prenons quelques exemples.

Améliorations et rénovations d’équipements. Le moyen le plus simple d’améliorer l’efficacité énergétique consiste à remplacer les anciens équipements par des modèles plus récents et plus efficaces. La mise à niveau de l’éclairage, du chauffage et de la climatisation (CVC), des variateurs de vitesse ou des systèmes de réfrigération peut, en moyenne, générer entre 10 et 15% d’économies d’énergie.

Réglage des schémas d’automatisation. La plupart des systèmes d’automatisation et de contrôle sont programmés en fonction de leur activité : dans les bâtiments tertiaires, la priorité est donnée au confort et à la sécurité ; dans les usines, c’est le rendement et la production. En ajustant les schémas d’automatisation, des économies d’énergie jusqu’à 30% peuvent souvent être réalisées.

Supervision continue de l’énergie. Pour des performances énergétiques optimales, un suivi en continu est essentiel. Vous pouvez commencer à petite échelle avec quelques capteurs et un logiciel, puis développer votre système au fil du temps. Utiliser un système de gestion de l’énergie permet de réduire la consommation d’énergie jusqu’à 30%.

Alors pourquoi la supervision de l’énergie est-elle si importante ? Elle révèle comment l’énergie est utilisée, notamment grâce à la mesure précise de la consommation des équipements clés de votre installation. En sous-comptant de cette manière, vous identifiez et résolvez les dysfonctionnements énergétiques. Sans suivi continu, il est probable que votre installation revienne aux niveaux de consommation précédents. Un logiciel de gestion de l’énergie adapté vous donne de puissants outils de visualisation de l’énergie, pour vous aider à identifier les sources d’économies et à prendre des mesures. Par exemple, les cartes thermiques montrent la quantité d’énergie utilisée à différentes périodes de la journée, mettant en évidence si des schémas sont inhabituels.

3. Optimiser pour des économies d’énergie continues

La troisième étape de votre parcours pour améliorer la gestion de l’énergie de votre installation consiste à aller au-delà du simple suivi de la consommation énergétique et à réagir lorsque vous constatez un dépassement des dépenses d’énergie.

Vous devez sans doute disposer d’indicateurs de base pour les systèmes et les process dans l’ensemble de votre installation et être en mesure de voir quand l’utilisation réelle diffère de ce à quoi vous vous attendez. Vous pouvez régulièrement faire des ajustements pour améliorer l’efficacité énergétique et la quantifier. Vous visualisez ainsi l’évolution de votre performance énergétique et l’amélioration continue de votre installation.

Pour prendre les meilleures décisions, vous devez aller au-delà du simple suivi de la consommation d’énergie brute. La régulation de la consommation d’énergie par rapport à des facteurs tels que la température extérieure ou la production vous donne une vision plus précise de l’usage réel de l’énergie. Cette régulation est une excellente méthode, mais vous examinez alors les données après coup.

La modélisation énergétique est un outil puissant qui vous permet de voir la performance énergétique en temps réel et de la comparer à des données de référence. En prenant en compte plusieurs variables, vous pouvez augmenter la précision du modèle. Par exemple, les charges de base sont d’abord saisies dans le modèle, puis corrélées avec des facteurs d’influence tels que la température, l’état de l’équipement ou les conditions de production. Ensuite, les règles métier telles que les durées de travail, les périodes de week-ends et les jours fériés sont intégrées, ainsi que les calendriers de production.

Le modèle énergétique est une formule qui vous permet de prévoir la consommation d’énergie, en fonction de tous les facteurs pertinents, et de quantifier la quantité d’énergie économisée ou gaspillée. La modélisation est un outil essentiel pour prendre en charge la norme ISO 50001, vous permettant de mesurer la véritable performance énergétique à l’aide d’indicateurs de performance énergétique calculés automatiquement.

Enfin, l’utilisation de ces outils de modélisation permet de faire des prévisions énergétiques. Par exemple, votre usine peut relier la consommation d’énergie à chaque production.

Les solutions EcoStruxure™ Power de Schneider Electric offrent des capacités de mesure et d’analyse de l’énergie en continu sur l’ensemble de l’installation, y compris une analyse et une modélisation avancées. Elles fournissent également un reporting des indicateurs, directement conforme à la norme ISO 50001. Pour en savoir plus sur EcoStruxure Power, consultez notre site Web et notre guide en ligne.


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)