Diversité et Inclusion

Clara Dance vous raconte son expérience How Women Rise

La blog serie How Women Rise chez Schneider Electric continue ! Dans le cadre de l’initiative HWR, découvrez chaque semaine un nouveau portrait de femme inspirante et engagée. Aujourd’hui nous échangeons avec Clara Dance.

Clara DancePourriez-vous vous présenter ?

Clara Dance, 28 ans, je travaille chez Schneider Electric depuis 4 ans (5 ans avec mon année d’alternance). Je suis planificatrice (relai du chef de projet) pour des projets d’innovation en R&D, dans le secteur de la moyenne tension.

Qu’avez-vous pensé lorsque vous avez entendu parler pour la première fois de l’évènement « How Women Rise » chez Schneider Electric ?

L’environnement moyenne tension est majoritairement masculin, cet évènement m’a intriguée. Je n’ai pas l’habitude d’événement 100% féminin, encore moins sur des sujets de gestion de carrière !

Quelles attentes aviez-vous de cet évènement ?

J’attendais d’avoir des exemples de leaders féminins, d’échanger avec des personnes d’autres organisations et autres pays.

Aviez-vous conscience de certains biais qui sont susceptibles de freiner l’évolution de votre carrière professionnelle, avant les sessions d’HWR ?

J’avais conscience de certains biais mais pas de tous. En prenant conscience de ses biais, ce fut le 1er pas pour les corriger. Pour moi il ne s’agit pas non plus de tout corriger, car certains font partie de notre caractère, mais de les nuancer, selon la situation, pour que cela ne nous desserve pas.

Comment s’est déroulée la session ?

La session était un bon équilibre entre théorie, réflexion individuelle ou partagée, des mises en situation (alternance entre groupe avec des traits de personnalité communs ou différents) et partage avec des leaders.
Le tout s’est déroulé dans une ambiance studieuse et bienveillante !

Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Il y a une partie un peu déroutante, car cette expérience m’a amené à me remettre en question, m’exprimer sur mes biais, chercher les axes de travail de développement personnel.
Mais c’est le genre de moment où l’on sort la tête de notre quotidien, on se questionne sur notre futur, quelle carrière, quelle vie avons-nous envie d’avoir.
Surtout j’ai énormément appris de toutes les personnes ayant participé, de chaque profil, de chaque histoire, de chaque personnalité.

Qu’avez-vous appris concrètement de cette session de développement personnel ?

J’ai appris que certaines barrières professionnelles que nous avons sont celles que l’on s’impose. J’ai appris à mieux me connaitre et à détecter des situations dans lesquelles mes biais peuvent ressortir.
J’ai aussi appris sur la notion de réseau, comment mieux l’entretenir, le développer.

Avez-vous pu mettre en application ensuite dans votre quotidien ce que vous avez appris lors des sessions HWR ? Si oui, pourriez-vous nous donner un exemple ?

Oui, un des exemples et que j’arrête de m’excuser lorsque je demande quelque chose. J’essaye aussi de bâtir mon réseau plutôt que d’en tirer parti.

Etes-vous restée en contact avec d’autres participantes après les sessions HWR ?

Oui, je pense que les échanges que nous avons eus ont forgé les bases de relation durable. Le réseau HWR est plutôt actif sur Grenoble (déjeuner, afterwork) pour suivre l’évolution de nos projets professionnels.

Pensez-vous que l’existence d’un réseau des femmes en entreprise pourrait vous aider ? Participeriez-vous à des événements organisés en local par le réseau des femmes ?

Je serai ravie de participer !
Je pense également que pour alimenter les débats, la présence d’hommes est indispensable. De mon point de vue nous devons les intégrer, leur opinion compte aussi.

Découvrez toutes les actions Schneider Electric pour la diversité et l’inclusion

bannière femmes electropole women leadership forum

No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)