Data Centers

Soutenir la croissance globale des datacenters de Facebook grâce à un système de gestion des bâtiments évolutif

L’envolée de la demande en ressources cloud implique une très forte pression sur les datacenters pour qu’ils évoluent rapidement et répondent à la demande. Aucune entreprise ne subit plus cette pression que Facebook (désormais Meta), dont les nombreuses marques, telles que Messenger, Instagram et WhatsApp, représentent près de 3,6 milliards d’utilisateurs actifs sur leurs plateformes.

Facebook a trouvé un moyen de relever ces défis à l’aide d’une solution BMS (Building Management System) pour faire évoluer efficacement la capacité de ses datacenters. Son approche non conventionnelle, mais couronnée de succès, a été au cœur d’une récente session de formation d’experts Schneider Electric, désormais disponible à la demande. Jeff Ronan, responsable de la conception du datacenter, responsable du programme BMS mondial chez Facebook, et Bill Westbrock, directeur du compte stratégique Facebook chez Schneider Electric, expliquent au cours de cette session comment ils se sont associés pour faire progresser la capacité des datacenters de Facebook avec l’objectif qu’ils puissent prendre en charge l’explosion de la demande mondiale. Découvrez un historique et les temps forts du déroulé du projet.

Découvrez le replay Innovation Summit dédié aux datacenters

Évolution des datacenters de Facebook

En 2017, Facebook réalisait que son ancien modèle de livraison et son ancienne plateforme de datacenters décentralisés (DDC) allaient rapidement ne plus pouvoir soutenir la croissance exponentielle de ses données cloud.  Avec un calendrier ambitieux de 5 ans pour passer de 18 à 68 datacenters dans le monde, les ingénieurs de Facebook savaient que leur réussite dépendait de la mise en œuvre d’une plateforme de livraison de datacenters reproductible et évolutive, et de la collaboration avec un partenaire expérimenté pour concevoir et installer des solutions de gestion des bâtiments.

Après une évaluation technique de leur programme actuel, Facebook a basculé vers une plateforme non conventionnelle d’automates programmables industriels (API) pour assurer la redondance et la rapidité de commercialisation dont l’entreprise avait besoin. Un API est un ordinateur renforcé, capable d’automatiser un processus spécifique tel qu’une fonction de machine ou une ligne d’assemblage. Les API sont une solution d’automatisation déjà éprouvée pour rendre les processus de fabrication plus rapides et plus efficaces. Dans les applications de datacenter, ils offrent les mêmes avantages et répondent aux exigences de disponibilité 24 h/24 et 7 j/7, de fiabilité, de protocoles informatiques ouverts sécurisés et d’interopérabilité globale avec les systèmes de gestion des bâtiments.

Pour Facebook, les API ont l’avantage supplémentaire d’être faciles à acquérir, et ils peuvent être installés et mis en service par tout sous-traitant qualifié en intégration système. Cela a ouvert des possibilités à Facebook pour gérer les détails de la conception matérielle et des éléments de programmation du système de gestion des bâtiments eux-mêmes, afin de s’assurer que leurs systèmes étaient conçus pour être reproductibles et évolutifs dans le monde entier.

Un moyen plus efficace de concevoir et d’installer des API

L’approche de Facebook impliquait de trouver un partenaire flexible d’envergure mondiale, capable de comprendre ses systèmes et de participer à la réussite de ses objectifs. Grâce à une connaissance approfondie du matériel API ainsi qu’à une expertise en matière de contrôle des bâtiments et d’automatisation, Schneider Electric était en position idéale pour prendre en charge toutes les facettes de l’activité BMS des datacenters de Facebook.

Schneider a rapidement mis en place une équipe interfonctionnelle composée d’experts en gestion des bâtiments et en automatisation industrielle pour mener à bien l’intégration du matériel et des systèmes de conception des datacenters de Facebook. Schneider a pu ajuster ses feuilles de route produit en fonction du calendrier et des besoins de Facebook, et créer un ensemble de packages de conception et d’installation préconfigurés pour garantir un niveau plus élevé de cohérence et de répétabilité dans ses systèmes.

L’équipe de Schneider a également conçu des outils d’optimisation, dont un outil API automatisé appelé « The Librarian », pour aider à rationaliser le nombre croissant de conceptions et de processus complexes. L’outil The Librarian a été utilisé par les équipes mondiales pour consolider 64 variantes de conception différentes en une douzaine, puis pour réduire les temps de conception qui se comptaient en mois et en semaines à quelques jours et heures. En association avec d’autres projets d’optimisation, l’outil The Librarian a permis à Facebook d’économiser 22 % sur les coûts de conception des systèmes de gestion des bâtiments.

Facebook a découvert que son modèle de livraison directe de datacenters favorisait la collaboration entre les propriétaires de projets et les intégrateurs de systèmes de conception. Il a également permis d’améliorer l’efficacité en permettant aux équipes spécialisées de se concentrer sur les compétences essentielles, ce qui permet d’obtenir des livrables cohérents et reproductibles.

Accédez à l’Expert Learning Session entre Facebook et Schneider Expert

Les projets de datacenters de toutes tailles peuvent tirer parti des leçons du partenariat entre Facebook et Schneider. Pour en savoir plus, visionnez notre session de formation d’experts intitulée Soutenir la croissance globale des datacenters de Facebook pour avoir une vue de l’intérieur du projet de datacenter avec système de gestion des bâtiments permettant d’accompagner l’expansion globale de Facebook. Obtenez des informations sur la façon de construire et de mettre en œuvre des projets évolutifs et reproductibles qui optimisent les opérations et répondent à la demande insatiable de données.

Traduit de l’anglais depuis Supporting Facebook’s Global Data Center Growth with a Scalable Building Management System


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)