Data Centers

En quoi consiste la gestion d’un data center et comment a-t-elle évoluée ?

Alors que nous démarrons une nouvelle décennie, il est temps de réfléchir à l’évolution de la gestion des data centers. Il n’y a pas si longtemps, toutes les fonctions étaient manuelles et gérées sur site, mais sont arrivés les logiciels de gestion des infrastructures de data center (DCIM : Data Center Infrastructure Management), qui permettent de fournir des fonctionnalités telles que la surveillance en temps réel et l’automatisation des tâches afin de réduire l’encombrement des équipements et améliorer les temps de fonctionnement.

Les DCIM ont considérablement simplifié le travail des administrateurs de data centers tout en améliorant l’efficacité, mais nous constatons d’autres améliorations en ce début de nouvelle décennie. La DCIM nouvelle génération constitue la prochaine phase de développement de la gestion des data centers et contribuera à réduire d’avantage les temps d’arrêt en fournissant une visibilité en temps réel des environnements distribués.

En quoi consiste la gestion de data center ?

Mais commençons par examiner ce qu’est la gestion de data centers. Lorsque nous parlons de gestion de data centers, nous faisons généralement référence aux responsabilités et aux processus associés à la gestion de l’infrastructure informatique, y compris les ordinateurs, les serveurs et les équipements réseau. De plus en plus, le rôle de gestion de data centers couvre également des fonctions telles que l’alimentation électrique, les bâtiments, les actifs et la gestion des garanties. L’objectif principal étant de garantir le bon fonctionnement de l’intégralité de vos activités à l’aide d’un ensemble d’outils et de processus. La DCIM repose sur des outils essentiels qui permettent aux responsables de data centers de s’adapter à cette tâche considérable. Selon Gartner, la DCIM assure les fonctions suivantes : « surveillez, mesurez, gérez et contrôlez l’utilisation du data center et la consommation d’énergie de tous les équipements informatiques (comme les serveurs, le stockage et les switches de commutation) et des composants de l’infrastructure de l’installation (comme les armoires de distribution électrique et les climatiseurs des salles informatiques). »

À mesure que la gestion du data center évolue, de plus en plus de tâches sont automatisées. Si, en tant qu’administrateur, vous utilisez toujours un tableur chaque fois que vous ajoutez un serveur ou que vous apportez une modification à votre data center, vous n’optimisez pas votre temps. Et vous augmentez probablement les risques d’erreur, ce qui peut entraîner des temps d’arrêt imprévus et des coûts élevés liés à la perte de productivité.

Évolution de la gestion du data center

La gestion DCIM a été introduite il y a environ dix ans. Avec l’augmentation de la charge de travail – et l’explosion de la quantité de données traitées dans les data centers – il est devenu irréaliste d’essayer de gérer tout cela manuellement. La DCIM rend la gestion du data center plus fluide et plus simple en utilisant des logiciels, du matériel et des capteurs pour surveiller en temps réel les systèmes critiques à partir d’un tableau de bord central. La DCIM gère non seulement les tâches quotidiennes, mais assure aussi la gestion des changements, des capacités et des actifs.

Les outils de gestion DCIM permettent aux administrateurs de répondre plus rapidement aux problèmes, ce qui évite les interruptions d’activité, mais dans certains cas, une panne est inévitable. Cependant, avec la nouvelle génération de DCIM, la capacité à prévenir les temps d’arrêt imprévus augmente considérablement.

La principale différence entre l’ancienne DCIM et la DCIM de nouvelle génération réside dans le fait que la nouvelle version s’exécute dans le Cloud. En tant que tel, ces outils de gestion sont particulièrement adaptés à l’exploitation d’environnements informatiques distribués incluant des environnements centralisés, régionaux et périphériques.

L’un des principaux avantages de la DCIM basée sur le Cloud est la visibilité. Désormais, les administrateurs bénéficient d’une surveillance 24h/24 et d’une visibilité complète de l’environnement en tout lieu et à tout moment. Cela implique également de pouvoir gérer plus avec moins et de fournir aux responsables des data centers une meilleure connaissance (informations sur les produits, données historiques, profils d’utilisation des produits, etc.) afin qu’ils puissent bénéficier d’un meilleur contrôle opérationnel.

Les données collectées concernent les consommations électriques et les conditions environnementales afin que les administrateurs puissent effectuer des ajustements permettant de réduire la consommation. Et comme la solution est basée sur le Cloud, elle contribue à réduire l’empreinte carbone. Grâce à la collecte de ces données, la DCIM nouvelle génération effectue le suivi des dépassements de seuils et émet des alertes lorsque des interventions sont nécessaires pour éviter une panne.

Comment la nouvelle génération de DCIM relève les défis de la gestion des data centers ?

Il en résulte moins de temps d’arrêt et moins d’erreurs. En tant que telle, la gestion DCIM nouvelle génération est une solution proactive qui atténue les risques et offre une tranquillité d’esprit aux administrateurs de data centers en relevant les défis courants :

  • Gestion des applications, du matériel et des services de plusieurs fournisseurs avec différents contrats, garanties et calendriers de mise à jour.
  • Exploitation de plusieurs data centers fonctionnant avec des équipements et des processus différents.
  • Suivi des performances afin de préserver la disponibilité et le temps de bon fonctionnement requis.
  • Gestion des changements lorsque les systèmes et les équipements doivent être mis à niveau ou remplacés, et que de nouveaux services sont mis en œuvre.

Découvrez plus d’informations sur EcoStruxure™ IT, notre solution DCIM de nouvelle génération, et comment celle-ci peut contribuer à améliorer le fonctionnement de votre data center – afin que vous puissiez convaincre votre direction d’investir dans cette technologie.


No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)