BâtimentsSilver Economie

Partenariat avec le PGI : une responsabilité sociétale et environnementale

Schneider Electric a participé à l’étape de Bourgogne-Franche-Comté du Silver Eco Tour, organisé par le Pôle de Gérontologie et d’Innovation (PGI). L’opportunité d’échanger sur le point de vue de sa Directrice, Catherine Rauscher-Paris, sur les liens de partenariat partagés par le PGI avec notre groupe depuis 5 ans.

Fabrice Broutin – Pouvez-vous décrire le PGI en quelques mots ?

Catherine Rauscher-Paris –  Le Pôle de Gérontologie et d’Innovation a été créé en 2010 par les deux CHU de Dijon et Besançon, les deux universités de Bourgogne et de Franche-Comté, l’assurance-retraite Carsat BFC, l’Institut régional du vieillissement et le gérontopôle P. Pfitzenmeyer.

Comptant 60 membres actifs, il se consacre, comme son nom l’indique, à l’innovation en gérontologie, pour agir en faveur de l’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées et de l’accompagnement de la société face au vieillissement. Dans cette perspective, nous adoptons une approche transversale du grand âge et travaillons à créer des synergies entre les acteurs de la gérontologie, via par exemple des programmes de recherche, des études et l’animation du territoire. C’est pourquoi nous sommes constitués en six collèges pluridisciplinaires complémentaires, qui se retrouvent au Bureau et au Conseil d’administration : les membres fondateurs, des personnes qualifiées, les collectivités & groupements, des acteurs institutionnels et organismes de formation & recherche, des acteurs de la prise en charge et des entreprises & acteurs économiques comme l’agence de développement économique de Bourgogne Franche-Comté et La Poste, ENGIE ou Schneider Electric. Ensemble, nous travaillons en mode projet et nous faisons en sorte que chacune de nos actions mobilise des membres de nos six collèges dans leurs expertises. Les personnes âgées ont une énorme valeur sociétale et il convient d’agir avec elles et en leur faveur.

FB – Ce qui ressort de notre partenariat, c’est une belle créativité autour de la longévité, qui vise à coordonner les acteurs innovants de la région et à les faire s’exprimer. Mais qu’est-ce qui vous a rapproché de Schneider Electric ?

CR-P – Rapidement après ma prise de fonction en tant que Directrice du PGI en octobre 2016, j’ai rencontré au Forum Silver Eco à Dijon Frédéric Mames, Responsable solutions numériques pour un habitat bienveillant pour seniors chez Schneider Electric, et Laurent Gorde, alors à la Direction des grands projets Bâtiments de la Région Est. Ils m’ont présenté une solution qui a éveillé ma curiosité : un capteur à installer en EHPAD pour prévenir les chutes et la déshérence des personnes âgées. J’ai été favorablement surprise de constater à quel point ce groupe industriel mondial abordait avec humilité les problématiques liées au grand âge. Leur idée ? Construire un partenariat avec notre structure régionale pour collecter des retours d’usage et ainsi mieux répondre aux besoins. J’ai été sensible à l’exemplarité de la démarche et Schneider Electric a adhéré au PGI, est devenu membre de son Conseil d’administration et a contribué à la création du Comité régional de la silver économie.

FB – Je me souviens aussi de notre premier contact, dans le cadre d’une étude commune. Autour de la table, un écosystème complet de médecins, directeurs d’EHPAD, collectivités, industriels… pour déployer une intelligence collective efficace, bienveillante et sincère. Tout était à construire et nous avons avancé ensemble. Mais aujourd’hui, comment voyez-vous l’avenir ?

CR-P – Sur notre travail en commun, j’imagine un partenariat qui s’inscrit dans la durée et la confiance, où la technologie vient en soutien de l’humain. Plus globalement, sur la vision de la société sur le grand âge, la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a mis en lumière les principaux points négatifs dans la prise en charge des personnes âgées et a amorcé une réflexion sur un renforcement des échanges intergénérationnels et de nouvelles approches plus solidaires. Forcément, cela va nous conduire à innover sur la mise en place de services mutualisés et d’habitats partagés, donc de la numérisation des logements séniors. Le vieillissement doit être considéré comme une opportunité de développement pour toutes les tranches d’âge de la société. C’est d’autant plus important que nous sommes dans le contexte du projet de loi à venir ″générations solidaires″, avec un virage domiciliaire, qui se traduit par l’amélioration de la qualité des prises en charge, l’aménagement des logements adaptés au vieillissement et la conception de l’EHPAD du futur. Nous travaillons ensemble sur ces thématiques et coordonnons une chaîne d’innovations sur différents projets en ce sens, qu’ils soient architecturaux ou technologiques. Il conviendra également de veiller à apporter plus de proximité à l’échelle du territoire et lutter contre les difficultés et, parfois, la défiance des personnes âgées vis-à-vis du numérique. Il s’agit de les inclure dans la société connectée, telle qu’elle est aujourd’hui, pour que nos aînés conservent la capacité de choisir leur vie.

FB – Pour que les gens puissent rester chez eux, si telle est leur décision, il faudra en effet qu’ils se sentent libres et qu’ils trouvent tout ce qui leur est nécessaire dans leur quartier, leur village, en termes de lien social et de services. Avec d’autres partenaires, le PGI et Schneider Electric ont en commun une action pour bâtir un modèle d’EHPAD à domicile, qui bénéficie des solutions de financement en santé portées par l’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale, et de retarder leur entrée en structure médicalisée. Notre partenariat constitue un terreau fertile pour ramener les personnes dépendantes dans notre société. C’est pour nous une responsabilité sociétale et environnementale, un engagement vis-à-vis de toutes les générations.

 

Cet article a été rédigé par Fabrice Broutin, Directeur Santé pour Schneider Electric France

 

 

Pour en savoir plus sur les solutions EcoStruxure™ pour la santé, contactez nos experts.


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)