BâtimentsSanté

Avec HOSPITALICITY, un partenariat sous les signes de l’innovation et de la bienveillance

En visitant la plateforme d’expérimentations « HOSPITALICITY » aux Mureaux, j’ai été impressionné ! Ce lieu unique au monde, destiné aux structures de santé, va contribuer à faire avancer les nouvelles orientations en matière de Santé et de Sécurité pour nos aînés. Guidé par Jean-Paul Carta, nous avons eu la chance d’assister à une démonstration live des solutions EcoStruxure™ Building Operation, pour sécuriser et offrir de la bienveillance aux patients. Une solution qui répond aux orientations de la Loi Grand Age !

A mon tour, j’ai invité récemment Jean-Paul Carta à visiter notre bâtiment Intencity à Grenoble. L’occasion de partager sur le partenariat que nous avons noué entre HOSPITALICITY et Schneider Electric.

Avant tout, Jean-Paul, pouvez-vous raconter la belle aventure d’HOSPITALICITY ?

Jean-Paul Carta – Rien ne me prédisposait à travailler avec des structures de santé jusqu’à récemment. Je suis un industriel basé en région parisienne, spécialisé dans la mécanique générale, l’automobile, le spatial… C’est en 2015 que le Centre d’Investigation Clinique et d’Innovation Technologique de l’hôpital Raymond Poincaré de Garches (CIC-IT 1429) dans les Hauts de Seine nous a proposé de présenter à l’ANR, Agence nationale de la Recherche, un véhicule pour des personnes à mobilité réduite. Nous avons relevé ce défi et le projet a été sélectionné parmi plusieurs centaines de dossiers ! J’ai ainsi été en contact avec le monde du handicap et décidé de fonder SMD (Smart Mobilities & Devices), une entreprise de R&D de dispositifs médicaux. J’avais en effet découvert que j’étais en capacité de fabriquer des dispositifs utiles pour les plus fragiles d’entre nous et j’ai décidé, en accord avec mon associé Pascal Rouxel, de mettre nos ressources industrielles à disposition de ce secteur et de m’y consacrer. Depuis, des entreprises et des hôpitaux nous contactent pour créer des orthèses, des prothèses… et bien d’autres dispositifs.

C’est encore plus vrai depuis la crise sanitaire, car le monde médical n’a plus le temps pour ″inventer les technologies de demain″. C’est là que j’interviens aux cotés de mes équipes.

On en arrive donc à HOSPITALICITY ?

J-P C. – C’est en effet un de nos grands projets, issu d’un programme de recherche et d’innovation destiné aux patients et aux professionnels du ″prendre soin″. HOSPITALICITY cherche à prolonger la ″bienveillance hospitalière dans la cité″ et à renforcer la continuité des soins, en dehors des murs de l’établissement de santé, à l’aide des nouvelles technologies et de bonnes pratiques. C’est un véritable laboratoire vivant du handicap et du ″mieux vivre″, qui peut être répliqué à différents endroits. Aujourd’hui, nous avons mis en place un prototype installé aux Mureaux, sur un site de 20 000 m², au cœur d’un écrin de 17 hectares de forêts, baptisé Oxygène Factory. HOSPITALICITY a été inauguré en 2019 par Sophie Cluzel, secrétaire d’état en charge des personnes handicapées, puis lancé officiellement en 2020 par Brigitte Bourguignon, ministre déléguée à la Santé.

Avec la direction technique confiée au Professeur David Orlikowski, HOSPITALICITY se présente comme un creuset à idées où chacun peut apporter ses innovations. Il réunit un large écosystème, avec la recherche publique, dont l’INSERM et l’UFR des sciences Simone Veil-Paris Saclay, l’enseignement supérieur par le biais de l’Institut des Sciences et Techniques des Yvelines, l’IUT de Mantes la jolie, l’hôpital, dont le CHU de Garches, celui de Caen (via certaines unités universitaires…) ou le groupement hospitalier du territoire Yvelines Nord, des industriels, dont Microsoft ou Schneider Electric… Chaque trimestre, nous organisons un Comité de réflexion, véritable Think Tank dédié à l’innovation en santé, piloté par le Directeur de Recherche du CNRS, le Professeur Luis Garcia et moi-même, pour que politiques, étudiants, chercheurs et industriels échangent ensemble, développent des interactions et lancent de nouveaux démonstrateurs.

Ici, au sein d’Oxygène Factory, nous disposons de 213 chambres, dont quatre sont dédiées à HOSPITALICITY et à la réalisation d’expérimentations dans des conditions réelles, dites ″écologiques″. Le département des Hauts-de-Seine nous soutient et veut organiser une étude, avec une cohorte de personnes âgées, pour qu’elles découvrent durant plusieurs jours et plusieurs nuits des solutions qui leur permettent d’être autonomes et de rester le plus longtemps possible à domicile, l’enjeu étant de ne pas engorger les hôpitaux de personnes qui seraient plus sereines chez elles, tout en bénéficiant de la bienveillance d’unités de soins.

Par ailleurs, nous avons déjà mis en place plusieurs plateformes d’essais, en particulier sur la posturologie et sur le sommeil, sur laquelle nous collaborons justement avec Schneider Electric.

Pourquoi Schneider Electric ?

J-P C. – Quand je vous ai rencontrés – Philippe Chanal, Architecte Solutions pour la santé et les bureaux chez Schneider Electric, vous-même, Fabrice Broutin – il y a 4 ans, j’ai perçu une sincère faculté d’écoute et une réelle préoccupation pour les patients. Schneider Electric a compris notre vision et que HOSPITALICITY pouvait servir au groupe de plateau d’avenir. Ensemble, nous avons donc eu envie de créer une synergie et de partager nos idées et des solutions pour le futur. Nous avons notamment équipé quelques chambres avec le système de supervision EcoStruxure™ Building Operation et les capteurs de verticalité d’un partenaire de Schneider Electric. Ces capteurs permettent de sécuriser la personne âgée dans sa chambre. Cette expérimentation avec des bénéficiaires, des patients (dans un cadre clinique) et des aidants va nous permettre de tirer de nouvelles informations et de faire évoluer encore ces technologies. Déjà, des directeurs d’hôpitaux ont visité des chambres et ils ont été convaincus par le dispositif. Certains en ont même fait l’acquisition et d’autres y réfléchissent.

Je pense que ce partenariat avec Schneider Electric ne fait que démarrer et que nous pourrons mettre en place d’autres projets, sur la qualité de l’air intérieur à l’hôpital par exemple. Et depuis que j’ai visité Intencity et découvert son laboratoire d’innovations, j’en suis encore plus persuadé !

Article rédigé par Fabrice Broutin, Directeur Santé chez Schneider Electric.

Pour aller plus loin :

– Et en savoir plus sur les solutions EcoStruxure pour la santé de Schneider Electric, rendez-vous ici

– Si vous avez déjà un projet et/ ou que vous voulez obtenir des informations, contactez un expert


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)