Bâtiments

Le digital, levier incontournable de la décarbonation du bâtiment

Par Olivier Delepine, Vice-Président Building & Channels – Schneider Electric

Pour la planète et les générations futures, nous faisons face à un enjeu crucial : celui de réduire drastiquement et sans tarder nos émissions de CO2. Il n’est plus temps de tergiverser : nous sommes tous acteurs de la transition énergétique. Cela passe par des énergies plus propres, certes, mais aussi par l’amélioration de leur utilisation, notamment dans les bâtiments. Plus d’efficacité pour plus de durabilité, voilà la réponse qu’il nous faut !

En Août le rapport du GIEC faisait état de changements sans précédent dont certains irréversibles. Ces dernières semaines l’ONU s’alarmait des concentrations records des gaz à effet de serre en 2020. Nous avons moins de 10 ans pour réduire de 55% nos émissions d’ici 2030, réduction essentielle si nous voulons atteindre nos objectifs quand la trajectoire actuelle se situe aux alentours des +2,7°C !!!

La route vers l’électrification.

La consommation d’énergies fossiles a été au cœur de nos économies durant de nombreux siècles. Malheureusement leur combustion s’est accompagnée de forte émission de gaz à effet de serre, qui sont la cause principale de la crise climatique que nous vivons aujourd’hui. Depuis 250 ans, nous avons vécu 4 révolutions industrielles majeures, chacune accompagnée par l’électricité qui se démocratise au fil du temps. En effet, cette énergie est motrice des innovations de chaque étape de notre évolution telles que l’éclairage électrique, les panneaux photovoltaïques et bien d’autres.

Aujourd’hui, nous sommes dans l’ère de l’Industrie 4.0 : le digital partout et pour tous. Les machines interagissent entre-elles, les objets sont connectés entre eux et avec nous. Dans le monde de l’énergie nous assistons à la convergence du digital, du connectée et du logiciel, avec l’électrique. Ces technologies de l’électrique et du digital, ensemble, rendent possible un monde plus efficace et interconnecté. Nous appelons cette révolution Electricité 4.0. Grâce à elle nous énergisons un nouveau monde, plus durable et plus efficace.

L’électricité 4.0 vecteur de décarbonation

En France, le secteur du bâtiment représente 44 % de l’énergie consommée avec plus de 123 millions de tonnes de C02 émises annuellement[1], ce qui en fait l’un des secteurs stratégiques dans la lutte contre le réchauffement climatique. Réduire l’impact carbone des bâtiments existants comme construire des bâtiments neufs beaucoup moins énergivores est donc indispensable

Notre système énergétique est à ce jour extrêmement inefficace, puisque 60% de l’énergie est gaspillée[2]. C’est là que la technologie entre en scène : connecter nos installations, collecter les données au cœur du bâtiment nous permet d’agir à la source et de gérer intelligemment ses consommations. L’électricité 4.0 rend visible l’invisible pour nous permettre de faire état sur la situation de notre bâtiment et de prendre des décisions en temps réel au travers de logiciels.

Par exemple, un bâtiment équipé d’une solution qui permet de réagir en adaptant les consommations au plus juste besoin sera par définition plus efficace. J’en veux pour preuve le site IntenCity, le nouveau siège de la Direction de l’innovation de Schneider Electric depuis fin 2020 à Grenoble. Sa conception permet de réduire les besoins énergétiques du site à seulement 37 kWh/m²/an, tous usages confondus, quand la moyenne européenne est de 330 kWh/m² par an dans les bâtiments tertiaires, 9X moins !!!!

Agissons ensemble et dès maintenant 

Le cadre règlementaire se durcit en matière de décarbonation. Le report d’une année de l’obligation d’information du décret tertiaire ne doit absolument sous-entendre que nous pouvons être attentistes !

Avec un taux de renouvellement des bâtiments anciens par des bâtiments neufs inférieur à 1% par an, c’est bien la rénovation du parc existant (résidentiels, tertiaires publics) qui doit nous animer et accélérer massivement.

Sur les 100 milliards d’euros du plan de relance, 30% sont destinés à accélérer la transition énergétique, dont 7 milliards d’euros sont directement orientés pour la rénovation énergétique des bâtiments.

Nous avons en France tous les atouts pour atteindre nos objectifs, une électricité décarbonée, une filière d’électriciens, d’installateurs, de tableautiers et de systèmes intégrateurs qualifiés et reconnus et enfin un contexte règlementaire et des mesures incitatives.

Agissons ensemble dès aujourd’hui pour aplanir la courbe des émissions, rejoignez la révolution de l’Electricité 4.0 en implémentant les technologies nécessaires pour façonner ce nouveau monde, électrique et digital qui est durable, efficace, résilient et sûr, et centré sur l’humain.

Comment répondre aux nouveaux cadres réglementaires et rendre vos bâtiments plus efficaces :

PrismaSeT Active, tableau électrique connecté

PowerLogic PowerTag, pour une mesure énergétique à distance et en local

Nos solutions connectées pour prévenir des incendies d’origine électrique

Une question, un projet ? Contactez-nous !

[1] Ministère de la transition écologique, 2021

[2] U.S. Energy Information Administration, 2019

Publié par le journal le Moniteur


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)