Bâtiments

Pour un futur plus durable et désirable de l’hôtellerie

Le think tank La Fabrique du Tourismea publié son premier rapport dédié au futur de l’hôtellerie, sur les sujets de la Responsabilité Sociale des Entreprises RSE et du Développement Durable. Entretien avec Johanna Wagner, qui a coordonné l’événement et la restitution des groupes de travail et des échanges entre les experts présents, dont Gilles Vermot Desroches, directeur du développement durable de Schneider Electric et délégué général de la fondation du groupe.

En plein confinement, en mars 2020, Pedro Novo, Directeur Exécutif Export chez Bpifrance, Vanguélis Panayotis, Directeur général de MKG Consulting, et Bertrand Pullès, Directeur Associé de l’investisseur en hôtellerie d’affaires Extendam, ont une idée : réunir un collectif de professionnels et d’investisseurs impliqués dans la transition de la filière. L’objectif ? Innover et créer une forme d’intelligence collective pour faire des propositions applicables et prendre une longueur d’avance sur le tourisme durable.

Quand Développement Durable rime avec Hôtellerie

Quand les trois initiateurs du collectif ″La Fabrique du Tourisme″ ont décidé de concrétiser leur projet, ils ont sollicité Johanna Wagner, consultante dans l’hôtellerie et enseignante au Master en gestion hôtelière de l’ESSEC Business School à Paris. « Mon expérience dans l’hôtellerie et ma forte sensibilité au Développement Durable ont motivé leur choix, raconte-t-elle. A l’ESSEC, j’ai même créé une spécialité dédiée et j’y enseigne. Je travaille également à la création d’un label pour une plus grande intégration du développement durable dans l’enseignement supérieur, afin d’offrir aux étudiants la possibilité de choisir leur cursus en fonction de leurs valeurs et de leurs convictions. »

Inciter l’écosystème du tourisme responsable à réfléchir ensemble

La mission de Johanna Wagner a consisté à coordonner les experts de la première édition de ″La Fabrique du Tourisme″, comme Hubert Vendeville, PDG de Betterfly Tourism, Carine Legoux, Directrice RSE et communication interne du groupe Bertrand, Alain Jounot, Responsable du département RSE de l’AFNOR, Thibault Lamarque, Fondateur et Président de Castalie, et Gilles Vermot Desroches, pour qui « nous ne devons pas faire plus avec moins, mais bien faire différemment. Il faut qu’on prenne le sujet à bras le corps et qu’on en soit les pionniers. » : un écosystème varié du tourisme responsable. Cette édition a été l’un des rares événements à se dérouler en présentiel depuis le début de la crise sanitaire, sous un format suffisamment interpelant pour inciter ses participants à réfléchir ensemble sur l’hôtellerie du futur.

Une plateforme de connaissances à partager avec le plus grand nombre

« Pour conserver une trace, approfondir les riches échanges de la matinée de travail collaboratif et afin de transmettre le fruit de ces réflexions au plus grand nombre, j’ai proposé d’associer les étudiants du Master of Science en management hôtelier de l’ESSEC à l’événement, » indique Johanna Wagner. Leur travail de restitution a permis de réaliser un rapport pragmatique, véritable boîte à outils proposant des éléments de contexte, des témoignages et 11 actions RSE, déclinées en neuf fiches pratiques faciles à utilisées sur les économies d’énergie, la rénovation ou la construction d’un hôtel passif, l’identification de matériaux responsables, les solutions pour éliminer le plastique, l’offre de restauration locale, les démarches de certification environnementale… Le rapport de ″La Fabrique du Tourisme″ a permis également de déterminer sept étapes pour basculer vers un établissement hôtelier durable.

La Fabrique du Tourisme à la pointe des besoins

Ce premier rapport se lit sous différents prismes : celui de l’investisseur propriétaire, celui du gestionnaire, ou celui des parties prenantes de l’activité hôtelière. « Tout le monde y trouve son compte, souligne Alexandre Laidet, Responsable du Marché Hôtel chez Schneider Electric. Notre participation à la Fabrique du Tourisme représente un vrai plus pour le groupe. Elle marque un réel engagement pour l’hôtellerie de demain et nous permet de mieux définir les besoins du marché et de sa clientèle pour mettre au point des architectures de nos solutions connectées EcoStruxure encore mieux adaptées. » De l’autre côté, la filière et les étudiants ont pu prendre conscience des apports de Schneider Electric pour le secteur et de l’étendue des solutions. « L’efficacité énergétique, c’est assez invisible dans les hôtels, reconnaît Johanna Wagner. Nous allons donc poursuivre la collaboration avec Schneider Electric et nous avons prévu, quand ce sera possible, une visite des étudiants au sein de l’Innovation Hub du HIVE, le siège social du groupe. »

Et ce n’est pas tout, puisque la Fabrique du Tourisme est en cours de préparation d’un nouvel événement en juin 2021, sur la création de valeur autour des nouveaux usages dans l’hôtellerie. Cette fois-ci également, Schneider Electric devrait participer. A suivre…


Pas de réponses

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)