Bâtiments

Accompagner la nécessaire montée en puissance des nouvelles pratiques numériques

Solution e-Fat chez Reyes : Système de caméra

La crise sanitaire a été un véritable tremplin à la digitalisation des entreprises, qui s’est fortement accélérée. Pour limiter le ralentissement des activités, le recours au numérique s’est effectivement avéré salvateur. On peut même imaginer que certaines nouvelles habitudes digitales vont perdurer, lorsque la situation sera redevenue normale. Dans cette transition, Schneider Electric accompagne ses clients tableautiers, qui témoignent sur les bénéfices des pratiques numériques, avec Olivier Delepine, Vice-Président Building & Channel Schneider Electric France.

A l’heure de la crise sanitaire, les Pouvoirs Publics et l’Etat multiplient les initiatives, à l’instar du grand programme de rénovation énergétique, issu des 149 mesures de la Convention pour le climat et lancé le 14 juillet dernier, mais aussi du plan France Relance, présenté par le premier ministre Jean Castex le 3 septembre 2020 pour relancer l’activité économique frappée par les conséquences de l’épidémie. « En faisant le choix de la compétitivité, de la cohésion, de l’écologie et du déploiement du numérique en France, souligne Olivier Delepine, le gouvernement vise déjà à préparer l’avenir à l’horizon 2030. Un avenir que nous envisageons sereinement avec nos partenaires. »

L’expérience digitale acquise pendant le confinement

Confrontés aux difficultés rencontrées dans cette période, les équipes de Schneider Electric et leurs partenaires ont réagi avec une grande flexibilité, en reconfigurant les projets dans des délais records, pour travailler de manière digitale. « Nous avons abordé la situation de manière pragmatique, décrit Olivier Delepine, avec plusieurs objectifs.

Il convenait d’abord de rester connectés pour garder le contact avec nos clients, nos partenaires et nos équipes en interne. Dès le premier semestre 2020, nous avons mis l’ensemble de nos formations en ligne et avons diffusé des dizaines de webinaires, auxquels 2 500 professionnels ont participé sur des sujets variés, comme le véhicule électrique, le tableau intelligent ou la fiabilité électrique dans les hôpitaux. » Schneider Electric a par ailleurs accéléré la digitalisation de ses process. A l’aide de solutions numériques, le groupe a multiplié les échanges commerciaux et techniques avec les partenaires. Il a même organisé un événement mondial en phygital à la fin de l’année 2020 – l’Innovation Summit – riche en informations et découvertes.

7 000 clients contactés en 2 jours

Solution e-Fat chez Reyes : Contrôle du tableau électrique sur PCSurtout, le groupe s’est attaché à accompagner la filière dans ce contexte difficile. « Concrètement, l’ensemble des forces vives de Schneider Electric s’est mobilisé pour contacter 7 000 clients dès la sortie du premier confinement en mai 2020 pour les écouter et partager sur des sujets comme la sécurité au travail ou les aides de l’Etat, » confie Olivier Delepine. Il a fallu par ailleurs redéfinir les priorités du marché quasiment en temps réel. En effet, si la première semaine de télétravail a conduit à un pic de commandes, la suite du confinement s’est traduite par une chute des activités commerciales, à laquelle les équipes ont dû s’adapter. « Nous avons également travaillé sur un plan de productivité exploitant le numérique pour gagner en efficacité, poursuit Olivier Delepine, qui nous a conduit à proposer à nos clients des solutions inédites. »

Une solution de réception virtuelle des équipements en usine

Les fabricants de tableaux électriques B2Ei, Kohler-Soreel et Reyes ont bénéficié de ces innovations, pour leur permettre de poursuivre sereinement leurs activités dans la situation actuelle. « Dès avril 2020, Schneider Electric nous a fourni un système fiable Plug&Play, baptisé e-FAT, afin de proposer à nos clients une recette d’armoires électriques en usine à distance, rapporte James Lecrosnier, Directeur commercial de l’entreprise B2Ei. Cette solution de réception virtuelle utilise simultanément plusieurs caméras, ce qui permet au client de voir aussi bien que s’il était à quelques centimètres de son produit. En période de confinement strict, e-FAT était vraiment la bienvenue. Comme la recette se fait à distance, le client a à cœur de l’anticiper et de préparer ses questions. On peut ainsi aller à l’essentiel et gagner du temps. » Olivier Gendry, Directeur général adjoint de Kohler-Soreel confirme : « Cette solution numérique et interactive est si simple que le protocole reste le même qu’en présentiel. Parce qu’elle s’inscrit dans notre volonté de réaliser notre transformation digitale, e-FAT nous permet de changer nos façons de travailler avec nos clients, de manière plus écologique, puisque nous n’avons plus besoin de nous déplacer pour valider nos installations. »

e-FAT, une étape vers une digitalisation plus importante encore des activités

Solution e-Fat chez Reyes : Recette du tableau à distancePour Sébastien Cerise, Directeur général de Reyes, la digitalisation de ses activités avec Schneider Electric avait commencé il y a longtemps. « Mais le confinement nous a permis d’aller encore plus loin. Il a servi d’accélérateur à la digitalisation, pour faciliter le quotidien de nos équipes et de nos propres clients, assure-t-il. Une semaine a suffi pour mettre en place les équipements d’e-FAT et les tester avec un de nos clients dans le Nord de l’Europe, qui ne pouvait pas venir en France du fait de la situation. Le contrôle final de ses produits s’est parfaitement bien déroulé, dans un temps record. e-FAT constitue une première étape et, en matière de digitalisation, nous prévoyons d’en faire plus encore, avec l’utilisation de QRCode pour la maintenance à distance et de la réalité augmentée, qui va nous permettre d’exploiter et entretenir nos équipements électriques à distance et en environnement sévère, via des tablettes numériques ou des lunettes 3D. »

Eprouvées chez différents tableautiers au fil de ces derniers mois, les technologies de recette numérique et de maintenance à distance, développées par Schneider Electric pour accompagner ses partenaires, sont aujourd’hui reconnues pour leur fiabilité, leur efficacité et leurs atouts en termes de bilan carbone. « Si, vous aussi, vous voulez en bénéficier, conclut Olivier Delepine, contactez nos experts pour avoir une démonstration. »


Qu’est-ce que la recette numérique installée chez B2EI, Kolher-Soreel et Reyes ?

Recette numérique

La solution de recette numérique, baptisée e-FAT, consiste à équiper la zone de test en usine d’un système vidéo. Ce dispositif permet de visualiser à distance et de manière interactive la recette de test, qui se déroule habituellement en présentiel. Lancée en avril 2020 en plein confinement en France, la solution e-FAT sert à vérifier la documentation du projet, inspecter visuellement l’installation, réaliser des essais mécaniques, ou encore effectuer des tests des disjoncteurs électriques et des éléments communicants. Après avoir installé le système chez B2Ei, Kohler-Soreel et Reyes, l’ambition est de le déployer à l’ensemble des partenaires du programme mySchneider Tableautier.



No Responses

Leave a Reply

  • (will not be published)