Alexandre Laidet – Le blog de Schneider Electric France https://blog.se.com/fr Le spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes Fri, 18 Jun 2021 13:02:51 +0000 fr-FR hourly 1 La belle histoire des Batignolles à Nantes https://blog.se.com/fr/batiments/2021/06/21/la-belle-histoire-des-batignolles-a-nantes/ https://blog.se.com/fr/batiments/2021/06/21/la-belle-histoire-des-batignolles-a-nantes/#respond Mon, 21 Jun 2021 08:00:45 +0000 https://blog.se.com/fr/?p=5637 Il était une fois en 1920, une usine de construction et de réparation de locomotives à vapeur installée à Nantes, dans le quartier des Batignolles. En 1950, elle se reconvertit... Lire la suite »

L’article La belle histoire des Batignolles à Nantes est apparu en premier sur Le blog de Schneider Electric France.

]]>

Il était une fois en 1920, une usine de construction et de réparation de locomotives à vapeur installée à Nantes, dans le quartier des Batignolles. En 1950, elle se reconvertit dans la production de matériels pour l’industrie pétrolière et gazière. Aujourd’hui, le site Batignolles change une nouvelle fois de visage, devenant le premier quartier bas carbone en Europe. Plongée dans la belle histoire du quartier des Batignolles avec Yannick Cougnaud, Dirigeant de Ouest Réalisations, et dans son avenir avec la participation de Schneider Electric, avec Romain Flattet, Directeur Bâtiment connecté du groupe.

Découvrez notre vision du Bâtiment du Futur !

Un siècle après le début de l’urbanisation du site des Batignolles, Ouest Réalisations lance en août 2020 un ambitieux programme immobilier à mixité d’usages, ″Batignolles 2025″ :

  • La construction de 9 000 m2de bâtiments tertiaires,
  • La réhabilitation des Nefs d’inspiration Fressinet pour accueillir 15 000 m² d’activités productives et d’enseignements (Industrie du cinéma, Optique, etc…) ainsi que des ateliers et laboratoires des technologies Bas Carbone,
  • Une première phase de 20 000 m2de logements.

Batignolles 2020, pionnier de l’écologie

« Ce lieu chargé d’histoire a pour nous une signification particulière, indique Yannick Cougnaud. Nous avons ainsi imaginé notre projet sous le signe de Batignolles 1920, pionnier de l’industrie ; Batignolles 2020, pionnier de l’écologie″. » Pourquoi l’écologie ? Parce que les constructions de ce quartier seront bas carbone, utilisant notamment du ciment sans clinker de l’entreprise Hoffmann Green. « Le clinker est un constituant du ciment traditionnel, qui résulte de la cuisson de calcaire dans des fours à 1 450°C durant 18h, explique Yannick Cougnaud. Cette étape de chauffe, la clinkérisation, contribue fortement aux émissions de CO2. C’est tout l’avantage des ciments d’Hoffmann, issus de procédés industriels uniques et brevetés, qui exploitent une activation à froid sans clinker et qui ont recours à des éco-produits exclusivement. »

Dans le sens du ″ projet zéro carbone″ de Schneider Electric

Le programme des Batignolles va clairement dans le sens du projet de décarbonation du secteur de la construction, telle que l’a annoncé Schneider Electric en avril 2021 et affirmé par son PDG, Jean-Pascal Tricoire, à la conférence annuelle EcoVadis dédiée aux achats responsables : « Nous voulons être un modèle mondial en décarbonation. Nous avons décidé d’être neutres en carbone d’ici 2025, avec un objectif ″zéro perte nette de biodiversité″ d’ici 2030. » Pour Romain Flattet, Directeur Bâtiment connecté pour Schneider Electric France, le groupe se devait d’être acteur du projet ″Batignolles 2025″. « Ce programme immobilier constitue un modèle de transformation vers un monde plus résilient et durable, s’enthousiasme-t-il. Il concrétise notre volonté de changement. Ce qui est remarquable ici, c’est qu’on peut être un promoteur de taille modeste – Ouest Réalisations employant 18 collaborateurs – et être capable de faire bouger les lignes. A nous, en tant que groupe international, de soutenir ce projet et de lui donner corps. »

Une vraie aventure humaine

Ouest Réalisations et Schneider Electric ont rapproché leurs intérêts, très en amont du programme des Batignolles, collaborant main dans la main dans un esprit de coconception. « Dans le secteur du bâtiment, tout n’est pas toujours question de business, confie Yannick Cougnaud. Ce programme avance au gré de belles rencontres et de nos envies individuelles. Il est soutenu par Schneider Electric, parce qu’il est en phase avec les valeurs du groupe. Il se bâtit autour d’une ambition commune centrée sur l’humain et guidée par la préservation de l’environnement. C’est un pari énorme et un véritable projet d’avant-garde qui préfigure l’immobilier du futur. »

Réhabilitation des nefs A, B, C et création des quatre bâtiments tertiaires entourés d’un vaste parvis piétonné côté Boulevard Jules Verne

L’article La belle histoire des Batignolles à Nantes est apparu en premier sur Le blog de Schneider Electric France.

]]>
https://blog.se.com/fr/batiments/2021/06/21/la-belle-histoire-des-batignolles-a-nantes/feed/ 0
Pour un futur plus durable et désirable de l’hôtellerie https://blog.se.com/fr/batiments/2021/05/21/pour-un-futur-plus-durable-et-desirable-de-lhotellerie/ https://blog.se.com/fr/batiments/2021/05/21/pour-un-futur-plus-durable-et-desirable-de-lhotellerie/#respond Fri, 21 May 2021 10:00:48 +0000 https://blog.se.com/fr/?p=5520 Le think tank ″La Fabrique du Tourisme″ a publié son premier rapport dédié au futur de l’hôtellerie, sur les sujets de la Responsabilité Sociale des Entreprises RSE et du Développement... Lire la suite »

L’article Pour un futur plus durable et désirable de l’hôtellerie est apparu en premier sur Le blog de Schneider Electric France.

]]>
Le think tank La Fabrique du Tourismea publié son premier rapport dédié au futur de l’hôtellerie, sur les sujets de la Responsabilité Sociale des Entreprises RSE et du Développement Durable. Entretien avec Johanna Wagner, qui a coordonné l’événement et la restitution des groupes de travail et des échanges entre les experts présents, dont Gilles Vermot Desroches, directeur du développement durable de Schneider Electric et délégué général de la fondation du groupe.

En plein confinement, en mars 2020, Pedro Novo, Directeur Exécutif Export chez Bpifrance, Vanguélis Panayotis, Directeur général de MKG Consulting, et Bertrand Pullès, Directeur Associé de l’investisseur en hôtellerie d’affaires Extendam, ont une idée : réunir un collectif de professionnels et d’investisseurs impliqués dans la transition de la filière. L’objectif ? Innover et créer une forme d’intelligence collective pour faire des propositions applicables et prendre une longueur d’avance sur le tourisme durable.

Quand Développement Durable rime avec Hôtellerie

Quand les trois initiateurs du collectif ″La Fabrique du Tourisme″ ont décidé de concrétiser leur projet, ils ont sollicité Johanna Wagner, consultante dans l’hôtellerie et enseignante au Master en gestion hôtelière de l’ESSEC Business School à Paris. « Mon expérience dans l’hôtellerie et ma forte sensibilité au Développement Durable ont motivé leur choix, raconte-t-elle. A l’ESSEC, j’ai même créé une spécialité dédiée et j’y enseigne. Je travaille également à la création d’un label pour une plus grande intégration du développement durable dans l’enseignement supérieur, afin d’offrir aux étudiants la possibilité de choisir leur cursus en fonction de leurs valeurs et de leurs convictions. »

Inciter l’écosystème du tourisme responsable à réfléchir ensemble

La mission de Johanna Wagner a consisté à coordonner les experts de la première édition de ″La Fabrique du Tourisme″, comme Hubert Vendeville, PDG de Betterfly Tourism, Carine Legoux, Directrice RSE et communication interne du groupe Bertrand, Alain Jounot, Responsable du département RSE de l’AFNOR, Thibault Lamarque, Fondateur et Président de Castalie, et Gilles Vermot Desroches, pour qui « nous ne devons pas faire plus avec moins, mais bien faire différemment. Il faut qu’on prenne le sujet à bras le corps et qu’on en soit les pionniers. » : un écosystème varié du tourisme responsable. Cette édition a été l’un des rares événements à se dérouler en présentiel depuis le début de la crise sanitaire, sous un format suffisamment interpelant pour inciter ses participants à réfléchir ensemble sur l’hôtellerie du futur.

Une plateforme de connaissances à partager avec le plus grand nombre

« Pour conserver une trace, approfondir les riches échanges de la matinée de travail collaboratif et afin de transmettre le fruit de ces réflexions au plus grand nombre, j’ai proposé d’associer les étudiants du Master of Science en management hôtelier de l’ESSEC à l’événement, » indique Johanna Wagner. Leur travail de restitution a permis de réaliser un rapport pragmatique, véritable boîte à outils proposant des éléments de contexte, des témoignages et 11 actions RSE, déclinées en neuf fiches pratiques faciles à utilisées sur les économies d’énergie, la rénovation ou la construction d’un hôtel passif, l’identification de matériaux responsables, les solutions pour éliminer le plastique, l’offre de restauration locale, les démarches de certification environnementale… Le rapport de ″La Fabrique du Tourisme″ a permis également de déterminer sept étapes pour basculer vers un établissement hôtelier durable.

La Fabrique du Tourisme à la pointe des besoins

Ce premier rapport se lit sous différents prismes : celui de l’investisseur propriétaire, celui du gestionnaire, ou celui des parties prenantes de l’activité hôtelière. « Tout le monde y trouve son compte, souligne Alexandre Laidet, Responsable du Marché Hôtel chez Schneider Electric. Notre participation à la Fabrique du Tourisme représente un vrai plus pour le groupe. Elle marque un réel engagement pour l’hôtellerie de demain et nous permet de mieux définir les besoins du marché et de sa clientèle pour mettre au point des architectures de nos solutions connectées EcoStruxure encore mieux adaptées. » De l’autre côté, la filière et les étudiants ont pu prendre conscience des apports de Schneider Electric pour le secteur et de l’étendue des solutions. « L’efficacité énergétique, c’est assez invisible dans les hôtels, reconnaît Johanna Wagner. Nous allons donc poursuivre la collaboration avec Schneider Electric et nous avons prévu, quand ce sera possible, une visite des étudiants au sein de l’Innovation Hub du HIVE, le siège social du groupe. »

Et ce n’est pas tout, puisque la Fabrique du Tourisme est en cours de préparation d’un nouvel événement en juin 2021, sur la création de valeur autour des nouveaux usages dans l’hôtellerie. Cette fois-ci également, Schneider Electric devrait participer. A suivre…

L’article Pour un futur plus durable et désirable de l’hôtellerie est apparu en premier sur Le blog de Schneider Electric France.

]]>
https://blog.se.com/fr/batiments/2021/05/21/pour-un-futur-plus-durable-et-desirable-de-lhotellerie/feed/ 0
Bonnes pratiques : optimiser la consommation d’énergie de votre hôtel peu occupé https://blog.se.com/fr/batiments/2020/06/18/bonnes-pratiques-optimiser-la-consommation-denergie-de-votre-hotel-peu-occupe/ https://blog.se.com/fr/batiments/2020/06/18/bonnes-pratiques-optimiser-la-consommation-denergie-de-votre-hotel-peu-occupe/#respond Thu, 18 Jun 2020 08:14:06 +0000 https://blog.se.com/fr/?p=3925 Partout dans le monde, les bâtiments tertiaires – des immeubles de bureaux aux hôtels en passant par les centres commerciaux – sont passés par une période de faible occupation, voire... Lire la suite »

L’article Bonnes pratiques : optimiser la consommation d’énergie de votre hôtel peu occupé est apparu en premier sur Le blog de Schneider Electric France.

]]>
Partout dans le monde, les bâtiments tertiaires – des immeubles de bureaux aux hôtels en passant par les centres commerciaux – sont passés par une période de faible occupation, voire pour certains avec une fréquentation nulle.

Pour les hôtels, assurer la sécurité des clients et du personnel est une priorité absolue. Mais quelles doivent être leurs autres préoccupations ?

Le sujet intéresse les hôteliers, puisque nous recevons régulièrement des questions de clients et de partenaires :

  • Comment puis-je m’assurer que mon hôtel fonctionne efficacement pendant une faible occupation ?
  • Quels systèmes dois-je ajuster durant cette période ?
  • Comment puis-je garantir que mon hôtel reprendra aisément ses activités au retour à la normale ?
  • À quoi dois-je faire attention lorsque la fréquentation redevient habituelle ?

Cet article propose quelques bonnes pratiques en matière d’efficacité énergétique, de sécurité, de fiabilité et de préparation au retour à l’occupation dans les hôtels.

Hôtel

Avant tout, nous vous recommandons d’entrer en contact avec votre partenaire de service, si vous en avez un, pour vous aider à effectuer ces étapes, à distance ou sur place. Si vous n’avez pas de partenaire de service, cet article vous conseille sur la façon dont votre propre équipe peut amorcer le travail.

La Check-list :

1. Déterminez un périmètre d’action. Tout d’abord, faites le point sur vos principaux actifs en matière de régulation CVC (Chauffage-Ventilation-Climatisation) et d’automates des bâtiments, y compris les refroidisseurs, les chaudières, les ventilo-convecteurs, les climatiseurs terminaux emballés, les unités de toit, les chauffages et les thermostats. Ce sont les éléments clés qui ont un impact important à la fois sur la consommation d’énergie et sur l’environnement de l’hôtel. Faites le point sur votre situation en évaluant le nombre de systèmes actifs que vous possédez. Où sont-ils situés ? Consultez la liste existante ou créez-en une nouvelle.

2. Élaborez l’architecture de votre système. Recherchez quels sont les systèmes actifs reliés à votre système de Gestion Technique de Bâtiment (GTB) ou à votre système de gestion de l’énergie des chambres (GREM). Examinez aussi quels sont les actifs autonomes, qui exigent un contrôle manuel. Si, par exemple, votre établissement est équipé d’une GTB pour gérer les points de consigne de plusieurs chambres, il peut être simple de les ajuster globalement pour toutes les chambres. Si les commandes de la chambre nécessitent des réglages locaux ou manuels, vous devrez les manipuler une par une.

3. Mettez l’accent sur l’efficacité réelle. Tenez compte de la différence entre les points de consigne de faible occupation habituels et les points de consigne de faible occupation ″longue″.Si vous réglez généralement le point de consigne à 2,5 °C, vous pouvez envisager une variation plus importante de 5,5 °C pendant une période de faible occupation longue. Assurez-vous également de ne pas mettre par inadvertance des chambres ou des pièces en mode chauffage ou refroidissement, lorsque vous ajustez vos appareils à un point de consigne ″inoccupé″ plus élevé. Une dérogation peut être nécessaire localement ou via une commande globale. Les ventilateurs CVC dans les chambres peuvent également être réglés pour fonctionner uniquement à basse vitesse.

4. Gérez vos systèmes de ventilation. En cas de faible occupation, il est toujours nécessaire d’évacuer les polluants et de maintenir un faible taux de CO2, mais vous devez le faire uniquement si votre système GTB ne le gère pas déjà.La gamme plus large de températures acceptables signifie que vous pouvez également diminuer la pressurisation et utiliser des économiseurs d’air plus fréquemment.Sur le principe, l’idée est d’alléger les contrôles de températures pour améliorer l’efficacité énergétique. Vous pouvez consulter votre partenaire de service d’automatisation de votre hôtel pour optimiser les réglages.

5. Contrôlez l’humidité. La moisissure et l’humidité peuvent devenir un problème, si les points de rosée intérieurs ne sont pas bien entretenus. Si les points de rosée sont trop bas, de la condensation peut se former sur les composants CVC à froid et les murs et plafonds. Par ailleurs, si les points de rosée sont trop élevés, l’humidité relative peut dépasser 80 %, ce qui excède les lignes directrices de l’ASHRAE.

6. Evaluez votre espace technique et de stockage. En temps normal, les locaux électriques et de stockage sont maintenus à des températures de confort pour le personnel de maintenance.Toutefois, ils sont souvent conçus pour fonctionner à l’extérieur, ce qui signifie qu’ils peuvent être fixés à 37 °C pour respecter les recommandations du fabricant.Permettre des températures plus élevées dans les locaux électriques peut réduire la charge sur l’installation électrique et économiser la consommation d’énergie de l’hôtel pendant la période de faible occupation. Vous devez cependant maintenir les points de consigne dans les baies de serveurs et les salles informatiques pour éviter les temps d’arrêt ou les risques de panne.

7. Ajustez les réfrigérateurs et les congélateurs. N’oubliez pas vos cuisines et autres espaces avec des réfrigérateurs et des congélateurs.Les ventilateurs d’échappement, et les ventilateurs de secours qui les accompagnent, sont souvent réglés pour fonctionner 24h/24 et 7 jours/7. Les faire fonctionner en permanence gaspillera de l’énergie. Et si vous n’avez plus besoin de réfrigérateurs ou de congélateurs pour conserver les aliments, stoppez l’alimentation s’il n’y a pas de produits à entreposer.

8. Protégez votre système d’approvisionnement en eau. Assurez-vous que l’eau continue de circuler dans les tuyaux de plomberie.L’eau stagnante crée un risque pour la santé de vos clients dans les systèmes d’eau potable et entraîne une corrosion plus élevée que la normale dans la tuyauterie d’eau non potables. Consultez votre spécialiste des services d’eau pour trouver la réglementation la plus précise sur le débit minimal d’eau. Pour les chaudières à vapeur et à eau chaude, consultez des spécialistes, afin de réduire le fonctionnement des appareils ou les arrêter, ce qui peut être facultatif pendant une faible occupation.

9. Utilisez des variateurs de vitesse (VSD). Les systèmes de votre hôtel sont conçus pour une fréquentation proche de la pleine capacité, et non pour une faible occupation. Avec un moteur à entraînement fixe, la consommation d’énergie de votre hôtel restera constante, quelle que soit sa puissance.Les refroidisseurs avec VSD et les pompes peuvent réduire la production en imposant des conditions de charge partielle pour réduire l’intensité, économisant ainsi de l’énergie.Notez que certains VSD peuvent ne pas être connectés à la GTB. Vous devez donc les régler manuellement. Pour économiser de l’énergie, utilisez uniquement des refroidisseurs VSD, des chaudières et d’autres composants CVC, tels que des climatiseurs à zone unique et des ventilo-convecteurs.

10. Fermez votre Spa et votre salon de beauté, si vous en avez. Assurez-vous que toutes les salles de soins et de beauté sont correctement fermées et que les couvertures chauffantes, torréfacteurs de pierre, chauffe-serviettes, etc. soient éteintes. Débranchez tout l’équipement de travail et planifiez la remise en service dès le retour à une fréquentation normale.

11. Utilisez des variateurs de fréquence (VFD) sur les pompes de piscine. Réglez la piscine au débit de circulation minimal autorisé, si un entraînement à fréquence variable est installé sur la pompe.Si vous n’avez pas de VFD, il serait intéressant d’en installer un et de travailler avec un service public local sur les incitatifs potentiels. Ne vidangez que s’il n’y a pas d’autres options, car la pression hydrostatique peut causer des dommages lorsque la piscine est laissée vide pendant de longues périodes.

12. Désaffectez les jacuzzis. Faites-les drainer, nettoyer et réparer au besoin.Mettez en place une signalétique pour prendre compte la distanciation physique.

13. Réduire le nombre d’ascenseurs en service. Respectez les limites des règles de service du bâtiment et service d’incendie, et coordonnez-vous avec votre prestataire pour fermer le nombre d’ascenseurs en service, afin de réduire au minimum la consommation d’énergie de l’hôtel tout en répondant aux besoins d’un personnel réduit.

14. Éteignez et entretenez les appareils ménagers dans votre hôtel avec restaurants et bars :

– Fermez tous les lave-vaisselles, vidangez-les et désinfectez-les.
– Éteignez les hottes de cuisine et les ventilateurs d’évacuation.
– Évacuez correctement les conduites des distributeurs à soda conformément aux réglementations alimentaires.
– Videz les refroidisseurs et congélateurs et désinfectez-les correctement, ou arrêtez-les.
– Assurez-vous que les voyants de la cuisinière et que les appareils à gaz sont éteints.
– Fermez et vidangez tout équipement à vapeur.
– Prévoyez de modifier ou de reconfigurer les dispositifs de style buffet, pour éviter les risques sanitaires (par exemple, éliminez le libre-service).

15. Enregistrez vos modifications pour ne pas les oublier. Si vous effectuez tous ces ajustements sans tenir compte des paramètres normaux, vous pourriez avoir des difficultés à remettre votre hôtel en état de fonctionnement habituel. Le retour à la normale alors que certains systèmes sont encore en mode de réglage ″faible occupation″ peut causer des problèmes de confort des occupants, de performance CVC et de sécurité.

Ces 15 conseils de base vont vous permettre d’accroître l’efficacité de votre établissement pendant cette période de basse fréquentation. Chaque hôtel a ses caractéristiques et donc forcément des opportunités d’économies supplémentaires. La meilleure façon de vous assurer que vous faites ce qui est le mieux adapté pour votre hôtel est de faire appel à des spécialistes de la gestion du bâtiment. Si vous êtes confronté à des doutes concernant ce travail, nos techniciens de maintenance peuvent vous aider, sur place ou à distance.

Pour plus d’informations, contactez votre commercial ou visitez notre page de solutions pour les hôtels.

Merci à Kathleen Batcheller et Neha Jaitpa, à l’initiative de cet article.

L’article Bonnes pratiques : optimiser la consommation d’énergie de votre hôtel peu occupé est apparu en premier sur Le blog de Schneider Electric France.

]]>
https://blog.se.com/fr/batiments/2020/06/18/bonnes-pratiques-optimiser-la-consommation-denergie-de-votre-hotel-peu-occupe/feed/ 0
L’hôtel connecté à tous les étages https://blog.se.com/fr/batiments/2019/01/23/lhotel-connecte-a-tous-les-etages/ https://blog.se.com/fr/batiments/2019/01/23/lhotel-connecte-a-tous-les-etages/#respond Wed, 23 Jan 2019 07:15:25 +0000 https://blog.schneider-electric.fr/?p=3036 Le secteur hôtelier vit une profonde mutation. Dès 2020, les hôtels pourraient accueillir jusqu’à 70 % de Millenials hyperconnectés, qui représenteront en effet la grande majorité des voyageurs dans le... Lire la suite »

L’article L’hôtel connecté à tous les étages est apparu en premier sur Le blog de Schneider Electric France.

]]>
Le secteur hôtelier vit une profonde mutation. Dès 2020, les hôtels pourraient accueillir jusqu’à 70 % de Millenials hyperconnectés, qui représenteront en effet la grande majorité des voyageurs dans le futur. Face à cette évolution, les établissements hôteliers sont déjà nombreux à avoir lancé une stratégie adressée à cette génération de clients nés avec le digital. Déjà, des nouvelles gammes d’hôtels connectés ont ouvert leurs portes. Dans cet article, je décris cette transformation, ses enjeux, ainsi que les technologies associées.

Les hôtels ont en effet initié leur transition digitale. C’est indispensable pour leur permettre de se différencier et se confronter à la concurrence des plateformes de réservation de logements type Airbnb. Le numérique permet aux hôtels de personnaliser les chambres au langage et aux habitudes de leurs clients, d’adapter leurs solutions globales au local, d’enrichir l’expérience client dès leur réservation sur le logiciel de l’hôtel ou la borne du Check-In… A leur arrivée dans leur chambre, les hôtes sont reconnus et un scénario de bienvenue leur est réservé. C’est d’autant plus important dans le contexte actuel où les clients n’hésitent pas à noter et à critiquer les établissements sur des plateformes comme Tripadvisor, Yelp, Foursquare, voire Google.

 

Satisfaction clients, efficacité opérationnelle et gestion de l’énergie

Crédit photo : Anthony Florio

Les hôtels sont donc de plus en plus attentifs à leur e-réputation. Saviez-vous que 42 % des plaintes rédigées par les clients sur les plateformes de notation sont liées à des dysfonctionnements dans les chambres et que ces problèmes conduisent à une diminution de près de 12 % de la fidélité ? Inversement, l’amélioration de la e-réputation d’un hôtel de 1 % seulement entraîne une augmentation de 0,89 % de l’occupation. C’est loin d’être négligeable. Les hôtels cherchent donc à exploiter les atouts du digital pour améliorer le confort et la satisfaction de leurs clients, pour optimiser le travail des équipes opérationnelles à l’accueil, à l’entretien, ou à la maintenance, et pour s’engager dans une démarche de gestion de leur consommation d’énergie. Pour aider les hôtels à relever ces trois enjeux, Schneider Electric a mis au point des offres connectées. « EcoStruxure pour les hôtels » apporte toute la connectivité nécessaire aux établissements hôteliers, depuis la moyenne tension jusqu’à la gestion du confort dans la chambre, tout en s’interfaçant avec le logiciel de réservation (PMS). La force de notre solution et de notre expertise est d’adapter les offres connectées aux différentes gammes hôtelières, du standard au luxe.

 

Un écosystème connecté pour les hôtels

Très récemment, pour ouvrir le champ des possibles à chaque besoin, Schneider Electric s’est associé à des leaders sur le marché hôtelier. Somfy, spécialiste des rideaux, volets et protections solaires, Danfoss, expert des chauffages électriques dans les salles de bain, et Schneider Electric ont noué un partenariat pour créer un écosystème connecté pour les hôtels (Connectivity Ecosystem). L’objectif est pour les trois partenaires d’accélérer l’adoption de la connectivité dans les hôtels. Cette offre constitue le premier exemple de l’engagement des trois entreprises pour des standards ouverts et pour l’interopérabilité. Schneider Electric renforce ainsi son expérience acquise avec sa collaboration stratégique avec des groupes comme Hilton, Marriott ou IHG en France et à l’international. Ce déploiement de solutions connectées est d’autant plus important aujourd’hui que le besoin de logements hôteliers va s’accroitre en France à l’approche de différents événements internationaux, comme la Coupe du Monde Rugby en 2023 ou les Jeux Olympiques 2024. Les grands groupes hôteliers ont déjà pris toute la mesure de notre marché national. La France est et reste le pays le plus visité au monde par les touristes.

Article rédigé par Alexandre Laidet, en charge du segment hôtelier pour Schneider Electric

 

Les solutions EcoStruxure pour les hôtels

  • La supervision de l’établissement hôtelier est assurée par EcoStruxure Building Operation, qui s’interface avec le système de réservation de l’hôtel (PMS). Elle recueille ainsi les informations issues des équipements connectés, tels que le contrôleur de chambre HRC (Hotel Room Controller), les tableaux connectés du smart panel (Smartlink, Powertag, thermostat intelligent SER 8300) et d’autres équipements tierces (centrale de traitement de l’air, régulation de chaufferie, de piscines ou de spa).
  • Les appareillages varient avec la gamme de l’hôtel : l’élégance de « Séquence 5 » pour les établissements de luxe, le « Touch Glass Panel » tactile pour les hôtels connectés, le design des appareils Unica. Les équipements, comme les thermostats multilingues par exemple, s’adaptent aux clients.
  • Différents établissements ont déjà fait le choix d’installer ces solutions : le Chais Monnet à Cognac, le SPA Loiseau à Saulieu ou encore la résidence hôtelière Goralska à Paris.

 

 

Pour voir comme les solutions EcoStruxure pour les hôtels bénéficient aux clients, regardez la vidéo sur l’hôtel Chais Monnet.

L’article L’hôtel connecté à tous les étages est apparu en premier sur Le blog de Schneider Electric France.

]]>
https://blog.se.com/fr/batiments/2019/01/23/lhotel-connecte-a-tous-les-etages/feed/ 0